Édito – L’e-commerce africain en pleine floraison

3719
Imprimer

L’Africantech a le vent en poupe. Aujourd’hui, tout laisse à penser que nous ne sommes qu’aux prémices de ce que devrait être l’e-Commerce en Afrique. En effet, le développement du marché du commerce en ligne devrait être accéléré par l’explosion de la téléphonie mobile. De nombreuses start-up travaillent sur des services de paiement de plus en plus développés afin de faciliter l’accès aux services en ligne.

L’accès croissant à l’Internet voit l’émergence rapide de sites de commerce électronique désireux de puiser dans le consumérisme en ligne croissant du continent : le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud sont à l’avant-garde de cette évolution.

Parmi les start-up que nous avons choisi de vous présenter, Jumia, un détaillant en ligne basé à Lagos depuis 2012, a attiré les investisseurs et est devenu le site de commerce le mieux référencé d’Afrique avec 150 millions de dollars américains reçus en 2014. En 6 ans la Marketplace s’est associée à plus de 500 000 entreprises africaines locales et à des particuliers et s’est implantée dans 23 pays en Afrique. Dans l’interview de cette semaine, son cofondateur, Jeremy Hodora, vous expliquera sa vision de l’e-commerce en Afrique.

Enfin, dans le focus, nous nous sommes intéressés de plus près aux tendances retail en Afrique.

Lire la News Innovation du LAB Fevad n°39 de Février 2019

PARTAGER