Baisse de la fraude sur les paiements à distance

3384

C’est officiel, le niveau de fraude sur les paiements internet n’a jamais été aussi bas. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France, auquel la FEVAD participe en tant que représentante des e-commerçants. Selon ce rapport, publié en juillet dernier, on observe une baisse significative de la fraude sur les moyens de paiement émis en France. Cette baisse généralisée touche tous les moyens de paiement (à l’exception du chèque).

L’Observatoire note cependant que ce repli significatif de la fraude concerne notamment les paiements à distance réalisés en France, pour lesquels le taux de fraude atteint une baisse historique (à 0,161 %). Cette baisse touche également, et pour la première fois, les transactions internationales pour lesquelles on enregistre une 1ère baisse historique de la fraude qui revient à son niveau de 2014.

L’Observatoire précise que ces bons résultats découlent en grande partie du déploiement de dispositifs de prévention de la fraude par l’ensemble des acteurs, tant des émetteurs de moyens de paiement que des commerçants et des entreprises. A la fois, le recours croissant à des dispositifs d’authentification du payeur, notamment au moyen de 3D-Secure, mais aussi le développement de dispositifs de scoring capables d’évaluer le niveau de risque d’une transaction donnée sur la base de certaines de ses caractéristiques (habitudes du client, sa localisation, le matériel utilisé…).

On notera que la combinaison de ces outils de prévention de la fraude faisait partie des pratiques recommandées par la FEVAD dans son livre blanc sur la sécurisation des paiements sur internet. On rappellera également que les dispositifs d’authentification font aujourd’hui partie des exigences en matière de sécurité prévus dans la 2ème directive européenne sur les services de paiement (DSP2), en application depuis janvier 2018 dans l’ensemble de l’Union européenne.

Cette baisse historique de la fraude sur internet prouve en tout cas qu’il est possible de faire reculer de manière significative la fraude tout en minimisant l’impact sur l’activité économique, grâce à des mesures adaptées et une plus grande responsabilisation des professionnels et utilisateurs. La FEVAD se félicite de ces bons résultats et appelle les professionnels à poursuivre leurs efforts, en étroite coopération avec l’ensemble des acteurs du paiement, afin de continuer à faire reculer la fraude sur les paiements à distance.

La FEVAD entend bien rester un acteur engagé dans la sécurisation des paiements et faciliter le développement de solutions et de pratiques anti-fraude à travers les travaux de sa commission sécurité et paiements, ses actions en faveur de la promotion des bonnes pratiques et sa participation active aux différentes instances de dialogue et de concertation concernées.

PARTAGER