L’interview de François-Xavier Leroux, Associé chez KPMG

1072
Imprimer

Nous avons aussi interrogé François-Xavier Leroux, associé chez KPMG qui a été très présent pendant le déroulement du concours et son organisation. Il nous explique plus précisément le processus pour choisir les participants ainsi que les raisons pour lesquelles Weglot a été sacrée gagnante.

1/ Combien de candidatures avez-vous reçu cette année ? Quel a été le processus pour choisir les participants ?

50 start-up ont déposé leur dossier de candidature cette année. Les candidatures sont récupérées par KPMG. Une équipe s’est chargée d’analyser et de vérifier les informations des start-up. Un focus particulier est porté sur :

  • Le respect des critères de participation
  • Le potentiel de l’équipe
  • La solidité du business model
  • La présence de clients actifs et la taille du chiffre d’affaires
  • La roadmap de la start-up
  • Le caractère innovant et différenciant de la solution

Un classement général est construit. Il faut passer par quatre étapes pour définir le gagnant du prix Start Me Up, à savoir :

  • Une première présentation des dossiers devant un comité d’experts KPMG permet d’établir un premier top 20 ;
  • Un autre passage devant les experts de la FEVAD permet de définir le top 15.
  • Enfin ce top 15 est présenté aux membres du jury qui ont pour mission de sélectionner les 5 start-up présentes lors de la finale.

Lors de la finale, chacune des start-up a l’occasion de présenter son projet pendant 5 minutes, répondre aux questions des membres du jury. À la fin de la session de pitch, un vote final comprenant le vote du public et celui du jury permet d’établir le classement et d’élire le lauréat.

2/ Avez-vous remarqué une tendance parmi les start-up qui se sont présentées ?

Partenaire du challenge pour la 6e année, nous suivons des tendances qui se confirment aujourd’hui, à savoir :

  • Le développement et le dynamisme de l’écosystème. Cette année nous avons eu une augmentation de 20 % du nombre de candidatures.
  • Les start-up présentes génèrent de plus en plus de chiffre d’affaires et les levées de fonds sont de plus en plus grosses et nombreuses. Nous sentons que l’écosystème devient de plus en plus mature, ce qui est un très bon point pour tous les grands acteurs qui souhaiteraient accélérer leur transformation grâce aux start-up.
  • Nous remarquons que les solutions de mesure de l’impact carbone, de la pollution numérique sont de plus en plus présentes et elles répondent de mieux en mieux aux besoins des grands acteurs de e-commerce. La tendance devrait se confirmer dans les mois à venir.

3/ Quelles ont été les raisons qui expliquent que Weglot ait été sacré gagnant ?

Cette solution répond à une vraie problématique des e-commerçants et offre une solution facilement implémentable. Le résultat est saisissant.

En traduisant le site internet des e-commerçants, Weglot accompagne le développement à l’international et brise les barrières à l’entrée de tous les e-commerçants.

Les prochaines étapes de Weglot suite à leur dernière levée de fonds sont impressionnantes. Cette start-up est à suivre de près, nous devrions bientôt entendre reparler d’elle !