Exclusif – Bilan 2021 du e-commerce en Europe / étude Ecommerce Europe et EuroCommerce

1629
Imprimer

La croissance du e-commerce se poursuit en Europe, entreprises et consommateurs accélèrent leur digitalisation

Ecommerce Europe et EuroCommerce publient le bilan 2021 du e-commerce en Europe, réalisé cette année par le Center for Market Insights de l’Université des sciences appliquées d’Amsterdam. L’étude présente les principaux chiffres et tendances du secteur, avec des analyses selon les pays et les secteurs, et des entretiens avec les dirigeants des principales associations nationales de commerce électronique.

2020 a été une année exceptionnelle, marquée par la pandémie de COVID-19, et le commerce électronique a joué un rôle important pour la société et l’économie dans les différents pays. Sur l’ensemble de l’Europe, le chiffre d’affaires e-commerce a représenté 757 milliards d’euros, en hausse de 10% par rapport à 2019. Le COVID-19 a fortement stimulé les ventes de produits, mais la forte baisse des ventes dans le secteur du tourisme et des services (événements, billets, etc.) a contribué à freiner la croissance globale du secteur.

L’Europe de l’Ouest représente la plus grosse part du chiffre d’affaires e-commerce B2C (64%), l’Europe du Sud suit avec seulement 16%, tandis que l’Europe centrale (8% ), l’Europe du Nord et de l’Est (6 %) arrivent en dernière position. Les leaders du chiffre d’affaires e-commerce B2C restent le Royaume-Uni (236 milliards d’euros), la France (112 milliards d’euros), l’Allemagne (93,6 milliards d’euros) et l’Espagne (68,4 milliards d’euros). Mais plusieurs pays ont enregistré des taux de croissance très élevés du chiffre d’affaires : Grèce (77 %), Moldavie (49 %), Russie (41 %), Suisse, Macédoine du Nord (37 %) et Suède (36 %).

L’utilisation d’Internet en Europe a continué à progresser, passant à 89% en 2020, contre 87 % en 2019 et 85% en 2018, l’Europe occidentale (95 %) rattrapant l’Europe du Nord (96%). Surtout, le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté plus rapidement en 2020 qu’au cours des 4 dernières années avec 71% de la population ayant acheté dans une boutique en ligne (contre 66% en 2019 et 64% en 2018). Le Royaume-Uni comprend la part la plus élevée d’acheteurs en ligne (92%), suivi des Pays-Bas (91%), du Danemark et de la Suisse (90 %), de l’Allemagne et de la Norvège (87%) et de la Suède (86%).

La pandémie Covid-19 a eu un impact considérable sur les développements dans le secteur de la vente au détail. Les confinements ont accéléré les tendances pré-existantes de transition digitale et verte des magasins, et, pour les consommateurs l’e-commerce a représenté une bouée de sauvetage qui leur a permis de continuer à s’approvisionner lors des fermetures forcées de magasins. Bien que le commerce électronique n’ait pas entièrement compensé les pertes subies par de nombreuses PME traditionnelles, il a absorbé une grande partie du choc économique.

La part du PIB issue du commerce électronique a augmenté dans les différents pays. Elle atteint en 2020 3,6% en Europe et 4,8% en France.

Pour télécharger la version light du rapport, veuillez cliquer ici.

Les membres Fevad ont accès à la version complète du rapport, pour en bénéficier veuillez nous contacter à l’adresse suivante (vous devez vous connecter avec vos identifiants adhérent pour accéder à l’adresse mail) :

Désolé ce contenu est reservé aux adhérents

Si vous êtes adhérent vous pouvez y accéder simplement en vous connectant à votre compte MyFEVAD. Si vous n'êtes pas adhérent et que vous souhaitez obtenir des informations sur l'adhésion à la FEVAD, n'hésitez à nous contacter contact@fevad.com.