Le focus du mois : Les programmes de fidélisation ont la côte pour pallier l’inflation

736
Imprimer

Suite à la perte de pouvoir d’achat des consommateurs, des marques et plateformes e-commerce comme Alibaba, E.Leclerc ou Picard misent sur les programmes de fidélisation pour conserver leurs clients et récompenser leurs habitudes de consommation malgré la hausse des prix. C’est aussi une réponse moins coûteuse pour les marques. En effet, il est bien plus difficile et cher d’attirer de nouveaux consommateurs que de conserver votre clientèle déjà existante.

Les garants d’une data qualitative

En plus de faire bénéficier les clients, ces programmes de fidélisation procurent aussi de nombreuses données sur les consommateurs et permettent d’améliorer les stratégies marketing.  Selon un sondage de Forrester, 63% des Américains et 71% des Italiens sont motivés par le fait de partager des informations personnelles avec des entreprises pour obtenir des avantages tels que des récompenses en espèces, des points de fidélité, un accès anticipé à de nouveaux produits et d’autres valeurs ajoutées. Les programmes de fidélisation réussis convaincront les clients de continuer à consommer sur une plateforme même si certains de ses concurrents proposent des prix légèrement plus faibles et même si leur pouvoir d’achat baisse.

 

Des gains et des expériences personnalisées

Ainsi de nombreuses grandes surfaces ont lancé des programmes de fidélité dans ce contexte d’inflation. E.Leclerc a créé “un bouclier anti-inflation” reposant sur sa carte de fidélité : en cas d’augmentation de prix sur 230 produits du quotidien, la différence est recréditée sur la carte du client. De la même manière, Intermarché a aussi modifié son programme de fidélité pour faire bénéficier  ses clients de réductions allant de 5% à 10% sur plus de 1 800 produits de ses marques distributeurs. Enfin, même la grande surface réputée pour ses bas prix, Lidl, a démarré une opération « coup de pouce » réservée à ses clients les plus fidèles,  ceux qui ont installé l’application de l’enseigne sur leur smartphone. Une fois par mois, le jour de leur choix, ils peuvent bénéficier d’une ristourne supplémentaire immédiate de 5% sur l’ensemble de leurs achats.

Picard a modifié son programme de fidélité peu de temps avant l’été, annonçant que « Le précédent programme était mal compris par nos consommateurs et les avantages  ’étaient pas bien perçus ».  Ainsi, l’enseigne en a développé un plus lisible et généreux. Non seulement, les membres bénéficient d’une réduction pouvant atteindre 30% sur une sélection de produits mais un système de points s’y ajoute également ! Une grande particularité de ce système provient du fait qu’il n’offre pas seulement des promotions sur les produits Picard mais permet aussi aux consommateurs d’avoir accès à des activités uniques comme un rendez-vous avec une diététicienne ou des cours de cuisine avec l’Atelier des chefs.

Enfin, Alibaba, en Chine, a complètement réorienté sa stratégie pour le Singles Day 11.11 cette année vers une croissance à long terme en poussant aux marques des programmes de fidélisation et d’adhésion pour faire face à la baisse de confiance et de pouvoir d’achat des consommateurs chinois. Alibaba a fait état d’augmentations significatives des ventes par le biais des adhésions pendant la période de prévente, 4 000 marques ayant enregistré que la valeur ajoutée brute générée par leurs membres avait plus que doublé d’une année sur l’autre.