Tribune : Place de marché, pourquoi la tendance va (encore) balayer le e-commerce en 2017

5929

Philippe Corrot, PDG et fondateur de la société Mirakl, éditeur de la solution logicielle leader pour lancer et opérer sa propre place de marché, revient sur la croissance exponentielle de ce modèle, de plus en plus plébiscitée par les e-commerçants, quel que soit leur domaine d’activité. 

Le e-commerce continue sa progression d’année en année, et 2016 n’échappe pas à la règle avec une croissance de 23% des volumes de commandes en ligne en France selon la Fevad. Et celle-ci est nourrie, entre autre, par une tendance majeure : le poids grandissant des places de marché dans les performances du e-commerce. Les petits ou grands e-commerçants sont de plus en plus nombreux à saisir l’opportunité de lancer leur propre place de marché pour faire face à la concurrence en ligne et accroitre leur rentabilité.

Quand on évoque la croissance fulgurante des places de marché, on pense souvent aux géants généralistes comme Amazon ; dont les ventes en marketplace représentent près de 50% des ventes totales (Source : Fevad). Pourtant, pour les acteurs plus modestes, les retailers traditionnels ou les pure players, le modèle de place de marché se révèle également comme un puissant levier pour booster ses ventes et générer plus de profits. Ainsi aujourd’hui, les vendeurs marketplace représentent pas moins du tiers des ventes sur les grands sites marchands ayant adopté ce modèle (Source : Fevad). L’engouement pour le modèle de place de marché ces dernières années est donc nourri par un constat simple : c’est aujourd’hui  le seul moyen de vendre en ligne de manière rentable.

La Marketplace: le meilleur modèle  pour allier croissance rapide et rentabilité, en B2C comme en B2B

Tous les ans les marketplaces, tous secteurs confondus, connaissent une croissance exponentielle. Olivier Ravel, Directeur de l’activité e-commerce au sein d’Accenture Interactive en France souligne que « d’ici 2018, 53 % de la croissance e-commerce sera alimentée par celles-ci ».  Les performances que nous observons chez les clients de Mirakl (plus de 110 dans le monde aujourd’hui opérant dans 40 pays), comprenant de grands noms tels que Galeries Lafayette, Darty, Auchan ou encore le groupe Carrefour attestent que le lancement de leur place de marché Mirakl représente un véritable tournant en terme de croissance. Et celle-ci, contrairement à ce qui est souvent observé dans le modèle de e-commerce classique, s’avère rentable et permet de générer rapidement plus de profits : les ventes marketplace se sont élevées à plus de 3 milliards d’euros en France en 2015.

Le succès de ce modèle ne s’arrête pas au monde du B2C, dans lequel les marketplaces, dans le sillon d’Amazon, ont contribué à développer une expérience d’achat d’un niveau de qualité inégalé. L’impact des transformations qu’il a engendré touche de plein fouet le monde du B2B : selon Accenture, 49 % des principaux acheteurs B2B préfèrent utiliser les sites Web B2C pour faire leurs achats, car ils y trouvent une meilleure expérience en ligne pour laquelle ils sont prêts à payer 30% plus cher. Ce constat édifiant est la preuve que les enseignes B2B sont contraintes de repenser leur stratégie et innover pour acquérir et fidéliser leurs clients. Le modèle de place de marché tel que l’a créé Mirakl est une formidable opportunité en ce sens pour accélérer la digitalisation de ces entreprises et combler l’avance qu’ont prise les sites marchands B2C.

Accepter le changement pour survivre dans le e-commerce de demain est indispensable

Alors que ce modèle se démocratise et transforme le paysage du e-commerce, on peut déjà voir se dessiner les grandes tendances de ces prochaines années. A terme, il ne restera que trois grands types d’acteurs. Des généralistes, à savoir des géants du type Amazon avec des offres extrêmement larges et pour proposer cette offre, ils auront besoin d’une marketplace, et à côté des acteurs historiques du commerce qui enrichiront leur offre avec une marketplace tout en conservant leur ADN, mais cette Marketplace sera le pilier essentiel dans la bataille contre ces grands généralistes, et ce aussi bien online qu’offline, comme c’est le cas de Carrefour ou Darty. Enfin, on trouvera les acteurs verticaux tels que MonShowroom qui continueront de séduire par leur expertise pointue et qui auront là aussi besoin d’une marketplace pour proposer une offre exhaustive et être légitime sur leur verticale.

Le modèle de place de marché de Mirakl s’est imposé ces dernières années en dépassant toutes les prédictions. Il est impératif pour les e-commerçants de saisir cette opportunité à l’instar d’Uber, Farfetch ou AirBnB, qui réussissent grâce à lui à transformer les habitudes de consommation et générer de larges profits en apportant toujours plus de valeur aux consommateurs. Le record d’Alibaba lors du Single Day ou encore la chute des profits des grands magasins américains comme Macy’s au profit d’Amazon en sont le parfait exemple. Il est plus que jamais temps d’adopter la seule arme qui permette de survivre dans le e-commerce de demain : la place de marché..

 

PARTAGER