Eco-conception des services numériques : contexte, enjeux et outils

950
Imprimer

Le numérique a un impact sur l’environnement. Il représente 2,5% de l’empreinte carbone en France et, si rien n’est fait, il devrait tripler d’ici 2050. Les services numériques mobilisent des équipements, des réseaux et des centres de données responsables d’une partie des impacts environnementaux du numérique. L’éco-conception des services numériques est donc un enjeu clé. Comment réaliser un projet d’éco-conception ? Quels sont les bonnes pratiques et les outils existants ?

La Fevad et l’ADEME ont abordé les enjeux de l’éco-conception lors d’un atelier avec :

  • Erwann Fangeat, Coordinateur technique du service Sobriété Numérique à l’ADEME
  • Mellie La Roque, Senior service designer de SNCF Connect & Tech

Qu’est-ce que l’éco-conception ?

La définition ISO 14006:2020 :

L’éco-conception est une approche méthodique, qui prend en considération les aspects environnementaux du processus de conception et développement dans le but de réduire les impacts environnementaux négatifs tout au long du cycle de vie d’un produit.

L’impact environnemental du numérique 

L’ADEME et l’Autorité de régulation des communications (Arcep) ont conduit une étude afin de mesurer l’empreinte environnementale du numérique en France. Cette étude présente l’impact en France à horizon 2030 et 2050 et analyse le cycle de vie sur 3 volets : les équipements, les réseaux et les centres de données.

L’impact carbone du numérique en France représente :
  • 17,3 milliards de tonnes de CO2 équivalent, soit 2,5% de l’empreinte nationale (sans prendre en compte les datacenters situés à l’étranger)
  • 10% de la consommation électrique française (48,7 TWh par an)
  • L’épuisement des ressources abiotiques naturelles (minéraux et métaux) équivalent à l’extraction de 21 tonnes d’or

Les équipements et leur fabrication représentent 79% de l’impact environnemental numérique (21% pour l’utilisation), quant à 5% pour les réseaux et 16% pour les datacenters. La priorité est donc de faire durer nos équipements le plus longtemps possible.

Si l’empreinte environnementale n’est pas réduite à horizon 2030 et que les usages continuent de progresser au rythme actuel, l’empreinte carbone du numérique en France augmenterait d’environ 45 % en 2030 par rapport à 2020.

Pistes d’actions d’éco-conception :

Pour limiter l’impact du numérique, l’ADEME et l’ARCEP ont identifié plusieurs pistes d’actions. Celles-ci impliquent toutes les parties prenantes, des fabricants aux fournisseurs de contenus, en passant par les opérateurs de réseaux et les consommateurs.

  • Combiner les leviers de sobriété et d’éco-conception en stabilisant les parcs de terminaux et d’équipements, notamment en allongeant la durée de vie des terminaux.
  • Éco-concevoir les terminaux et les services numériques
  • Sensibiliser les consommations afin d’encourage la sobriété des usages et modes de consommation.
  • A noter que les bénéfices tirés d’une démarche d’éco-conception vont au-delà de la réduction de l’impact environnemental. Ils peuvent également être des gains financiers, une amélioration de l’expérience utilisateur, une mobilisation des collaborateurs…

L’éco-conception en 3 étapes :

1ère étape : évaluer

C’est le premier jalon d’une démarche d’éco-conception. Cette étape permet de connaître les impacts environnementaux des produits et/ou services afin de cadrer le projet.

2ème étape : améliorer 

Elle consiste à mettre en œuvre les leviers nécessaires pour réduire les impacts les plus significatifs évalués lors de la 1ère étape.

3ème étape : communiquer

Communiquer pour valoriser la plus-value environnementale des produits et/ou services auprès des clients, utilisateurs et partenaires.

Quelques clés pour réussir un projet d’éco-conception : 
  • Structurer le projet : cela passe notamment par l’analyse des opportunités et des capacités de réalisation, par l’identification des enjeux et des objectifs.
  • Réaliser une première évaluation ACV multicritères : cette analyse du cycle de vie se fonde sur plusieurs critères d’analyse des flux, notamment l’extraction des matières premières énergétiques et non énergétiques nécessaires à la fabrication, la distribution, l’utilisation, la collecte et l’élimination.
  • Prioriser grâce à des outils comme la Roue de Brezet qui permet de définir une stratégie par le choix d’axes d’amélioration.
L’ADEME et la BPI proposent des aides financières pour se lancer dans l’éco-conception numérique :

A destination des TPE-PME :

Pour les entreprises de toutes tailles (par l’ADEME) :

Éco-conception : le retour d’expérience de SNCF Connect & Tech

SNCF Connect & Tech a témoigné de sa démarche numérique responsable ainsi que sur la mise en place de l’éco-conception en interne, notamment pour son application mobile SNCF Connect. L’ambition ? Construire un produit numérique vertueux, incluant des objectifs environnementaux et sociaux afin de produire un impact positif sur les utilisateurs, la société et l’environnement.

3 actions clés mises en place par SNCF Connect & Tech :
  • La mesure des performances d’un point de vue sobriété numérique. La mesure de son impact est la 1ère étape d’un projet d’éco-conception et peut se faire avec l’accompagnement de cabinets spécialisés en analyse de cycle de vie.
  • La formation à l’éco-conception numérique en transverse. L’ensemble des équipes doit être impliqué sur ce projet. En effet, les implications ne sont pas qu’informations/techniques mais impactent de nombreuses fonctions au sein de l’entreprise. C’est également un projet qui peut être fédérateur auprès des collaborateurs.
  • L’amélioration continue des pratiques
Les ressources pour une démarche d’éco-conception :

Les guides ADEME :

Les ressources de la mission interministérielle sur le numérique éco-responsable

Les aides financières aux entreprises pour soutenir les projets de transition écologique

L’appel à projet dédié au soutien au développement d’une économie numérique innovante, circulaire et à moindre impact environnemental (ouvert jusqu’au 29/04/2024)

 

Retrouvez la présentation PDF de l’ADEME et le replay [réservés aux adhérents] 

Désolé ce contenu est reservé aux adhérents

Si vous êtes adhérent vous pouvez y accéder simplement en vous connectant à votre compte MyFEVAD. Si vous n'êtes pas adhérent et que vous souhaitez obtenir des informations sur l'adhésion à la FEVAD, n'hésitez à nous contacter contact@fevad.com.