Social selling : les réseaux sociaux au service des e-commerçants en 2022

1230
Imprimer

Social selling

En 2022, 58,4 % de la population mondiale utilise les réseaux sociaux. [1] En France, on compte 52,60 millions d’utilisateurs, soit 80,3 % de la population. [2]

Jusqu’à présent, les réseaux sociaux étaient surtout utilisés comme un moyen de gagner en visibilité. Si l’idée de rester leaders dans l’univers web ne date pas d’hier, aujourd’hui les plateformes redoublent d’innovations et d’outils pour faciliter les transactions et devenir de véritables lieux de conversion.

Les hashtags #amazonfinds (trad. trouvé sur Amazon) et #tiktokmademebuyit (trad. ce que TikTok m’a fait acheter) comptabilisent respectivement 6,7 milliards et 2,3 milliards de vues sur TikTok. [3] On note qu’1 consommateur sur 3 se rend sur les réseaux sociaux pour en apprendre plus sur une marque ou une entreprise. [4]

En 2022, quels rôles jouent les réseaux sociaux dans le e-commerce ? Quels outils sont mis à disposition des e-commerçants par ces plateformes ? A quel point les réseaux sociaux influencent-ils des achats chez les consommateurs ?

Le social selling en bref :

Pour une marque, être présente sur les réseaux sociaux permet de tisser du lien avec les clients et les prospects. Pour un e-commerçant, les réseaux sociaux permettent d’aller plus loin et de réaliser des ventes directes, ou presque, sur les plateformes. Le social selling ou social commerce consiste donc à utiliser les réseaux sociaux dans un processus de vente. Contrairement à de la publicité, le social selling permet de compléter le processus de vente depuis la mise en avant de produits à la réalisation de l’achat.

Le social selling en chiffres en France et dans le monde :

  • 1 Français sur 3 est déjà séduit par le social shopping, ils sont déjà 31% à avoir acheté un produit via un réseau social. [5]
  • En 2021, la Marketplace Facebook comptait 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde. [4]
  • 44% des personnes interrogées par Instagram utilisent l’application chaque semaine pour faire des achats avec des fonctionnalités comme Shopping Tags et Shop Tab. [6]
  • Les utilisateurs de Pinterest sont prêts à dépenser deux fois plus chaque mois que les e-acheteurs sur les autres plateformes. [7]
  • 64 % des utilisateurs des réseaux sociaux interrogés ont déclaré avoir effectué un achat via le social commerce en 2021. [8]
  • En 2021, la portée de la croissance publicitaire d’Instagram s’élevait à 20,5%. [9]

Les outils de vente des réseaux sociaux à destination des marchands :

Le ‘live shopping’ :

C’est la possibilité de créer des événements en direct sur une plateforme sociale. Lors d’un événement live shopping, le marchand peut présenter des produits, en faire des démonstrations, afficher les détails de la fiche produit et donc créer de l’engagement en temps réel avec ses clients et prospects.

A lire également : Le live shopping, quel avenir en Europe du phénomène venu de Chine ?

La messagerie personnalisée (Messenger, WhatsApp) :

Elle permet à un marchand d’être joignable par un client de manière instantanée. La marque peut être disponible 24h/24 et 7j/7 avec des messages automatiques et proposer l’intervention d’une personne pour répondre aux questions plus complexes.

Facebook Shop :

Il s’agit de boutiques personnalisées à l’effigie d’une marque où les produits sont regroupés par thématique ou collection. Les vitrines en ligne sur Facebook permettent aux utilisateurs de parcourir les produits et de réaliser leurs achats directement sur la boutique.

Les boutiques Instagram :

Cette fonctionnalité permet d’intégrer un catalogue de produits à un profil Instagram et de les promouvoir à travers des posts, des Stories, des Reels, etc. Les utilisateurs peuvent alors voir les prix des produits présentés grâce à des étiquettes, ainsi que les fiches descriptives. Au moment de l’achat, l’utilisateur est basculé sur la page web de la marque, sans passer par un navigateur de recherche.

Les épingles Pinterest :

Pinterest est un ‘moteur de recherche visuel’. Une épingle est un ‘onglet’ que les membres utilisent pour enregistrer le contenu qu’ils apprécient au sein de la plateforme. Les épingles peuvent être accompagnées de légendes dans lesquelles le commerçant indique le prix, le descriptif, etc. Les utilisateurs ne peuvent pas acheter sur la plateforme mais ils sont redirigés vers un site web via les liens en légende.

Les filtres Snapchat et la réalité virtuelle augmentée :

Des filtres peuvent être créés et/ou sponsorisés par des marques pour engager leur communauté. La réalité augmentée quant à elle, permet aux marques de proposer des essayages en réalité virtuelle en temps réel. Ainsi, un utilisateur peut essayer des vêtements, des bijoux, des chaussures ou encore du maquillage et mettre en situation du mobilier ou de la décoration.

Les boutique TikTok :

Le réseau venu de Chine propose aux e-commerçants d’ajouter leurs produits à leur profil TikTok. Les utilisateurs, de leur côté, peuvent regarder les produits et les acheter sans quitter l’application.

A lire également : TikTok, le nouvel outil marketing pour les e-commerçants

Social selling : l’influence des réseaux sociaux sur les achats

Mise à part la possibilité de vendre, une présence sur les réseaux sociaux devient de plus en plus stratégique pour les marques, les e-commerçants et plus généralement pour les retailers. Ces plateformes permettent de créer du lien avec des prospects, de renforcer le dialogue avec les clients mais aussi de les fidéliser. Pour les consommateurs, les réseaux sociaux sont une source d’information sur une marque ou un produit et un moyen d’échange.

  • 78% des consommateurs sont plus enclins à acheter auprès d’une enseigne avec laquelle ils ont eu une expérience positive sur les plateformes sociales et 77% vont la préférer à la concurrence. [10]
  • 66% des personnes interrogées par Facebook déclarent que pouvoir envoyer un message à une entreprise leur donne confiance en sa marque. [11]
  • 58% des utilisateurs déclarent être plus intéressés par une marque après l’avoir vue en Story. [12]
  • 97 % des consommateurs de la génération Z affirment que les médias sociaux sont leur principale source d’inspiration lorsqu’ils font des achats. [3]

Les réseaux sociaux et leur audience en 2022 :

En 2022, les Français passent 5 minutes de plus par jour sur les réseaux sociaux (1h46) par rapport à l’année précédente. [2] Entre 2021 et 2022, l’utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 10%. [1]
  • Facebook : 2,912 milliards d’utilisateurs actifs par mois [13]
  • Instagram : 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois [14]
  • Pinterest : 433 millions d’utilisateurs actifs par mois en juillet 2022 [15]
  • Snapchat : 319 millions d’utilisateurs actifs au quotidien [16]
  • TikTok : 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois [17]

En 2022, quel rôle jouent les réseaux sociaux dans le e-commerce ?

Les réseaux sociaux sont un véritable canal d’acquisitions pour les marques et les e-commerçants. Ils permettent de toucher une très large audience quel que soit le secteur d’activité. En revanche, certaines plateformes sont plus adaptées que d’autres en fonction du public visé. A titre d’exemple, la Génération Z est principalement active sur Snapchat et TikTok. Les statistiques démographiques et les fonctionnalités des différentes plateformes sont des éléments clés pour établir une stratégie de communication et de vente sur les réseaux sociaux.

Pour les TPE et PME, le social selling offre une entrée sur le marché du e-commerce nécessitant peu de temps et de compétences techniques. Par ailleurs, 59 % des personnes interrogées par Accenture (étude menée sur 10 053 utilisateurs de médias sociaux en Chine, en Inde, au Brésil, aux États-Unis et au Royaume-Uni du 12 août au 13 septembre 2021) seraient plus aptes à soutenir les petites et moyennes entreprises via le social commerce plutôt que sur les sites e-commerce traditionnels.

Si les réseaux sociaux présentent de nombreux avantages et atouts pour les e-commerçants, ils ont tout de même des limites. Le fait d’acheter sur un média social génère quelques appréhensions chez les consommateurs. Dans son étude, Accenture révèle que 50 % des sondés craignent notamment un manque de protection de l’acheteur, ainsi que des failles dans les politiques de remboursements des biens achetés.

Aujourd’hui, il devient compliqué de se passer des réseaux sociaux dans le e-commerce. Ce phénomène ne se limite pas au B2C, mais gagne également du terrain en B2B. D’ailleurs, 37,4 % des décideurs d’entreprise ont déjà réalisé un achat après avoir lu un contenu publié sur des réseaux sociaux. [18]

Shopping sur les réseaux sociaux : quelques projections à 2025

  • D’ici 2025, la Génération Y et la Génération Z devraient être responsables de 62 % des dépenses mondiales du e-commerce sur les plateformes sociales. [8]
  • Aujourd’hui, le social commerce représente 10% des dépenses totales en e-commerce. Ce chiffre devrait atteindre 17% d’ici 2025. [8]
  • Les transactions enregistrées sur les médias sociaux sont estimées à 492 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Elles devraient croître trois fois plus vite que le commerce électronique traditionnel d’ici à 2025. [8]
Sources :

[1] Digital Report 2022. We Are Social / Hootsuite
[2] Les chiffres du digital en France en 2022. We Are Social / Hootsuite
[3] Status of Social Commerce Report 2021. The Influencer Marketing Factory
[4] Key figures on Facebook Marketplace and Facebook Shops worldwide as of 1st quarter 2021
[5] Social Shopping & Influence : l’avenir du e-commerce. Findly 2021
[6] Instagram Trends Research Study, novembre 2020. Ipsos
[7] Dynata for Pinterest, shopping study with people who use Pinterest weekly for fashion and beauty, compared to people who use other platforms. US, Apr 2021
[8] Accenture Research, Social Commerce, 2021
[9] The Global State of Digital 2021. Hootsuite
[10] The Future of Social Media: New Data for 2021 & Beyond. Sproutsocial
[11] “The Art of Communication: Messages that Matter”, novembre 2027. Greenberg, Inc.
[12] Facebook IQ, août 2018. Ipsos
[13] Meta Platforms, Inc.’s investor earnings report for 2Q 2022 (published July 2022)
[14] Number of monthly active Instagram users from January 2013 to December 2021. Statista
[15] Pinterest Inc.’s investor earnings report for 2Q 2022
[16] Snap Inc. internal data Q2 2022.