EDITO | Le “live shopping” : quel avenir en Europe du phénomène venu de Chine?

701
Imprimer

Le live shopping, une sorte de télé achat mais qui s’appuie sur la puissance des réseaux sociaux, du live streaming, et des influenceurs, est un concept qui a conquis la Chine depuis quelques années et se répand aujourd’hui dans le monde entier.  Il doit son succès à son côté divertissant et sa puissance virale pour créer de l’engagement entre les plateformes e-commerce et les consommateurs, et favoriser des achats instantanés et impulsifs. 

Le live shopping a évolué rapidement en Chine : il lui aura fallu moins de cinq ans pour se transformer en un canal de vente innovant dont le taux de pénétration est estimé aujourd’hui à 10 %. La valeur du marché chinois du live shopping a connu un taux de croissance de plus de 280 % entre 2017 et 2020, et était estimé à 171 milliards de dollars en 2020.  Cette croissance a été intensifiée par la pandémie de COVID-19, et les ventes chinoises devraient atteindre 423 milliards de dollars d’ici fin 2022.

Ce nouveau mode de consommation est également de plus en plus présent en Europe, les marques, les détaillants et les marchés occidentaux établissent leurs propres projets de live shopping pour promouvoir leurs produits, en particulier dans les secteurs de la beauté et de la mode. Cela passe par des partenariats, comme l’alliance entre Carrefour et Brut afin de créer une coentreprise de live shopping. Les startups ne sont pas non plus en reste, déjà les premières à s’être investies du sujet en Europe, notamment en Allemagne et en France, où la population semble réceptive à ce nouveau mode de consommation. Nous avons demandé à Amélie Poisson, directrice marketing et communication de La Redoute, de nous partager sa vision sur le sujet. La Redoute est l’une des premières entreprises e-commerce françaises à s’être lancée dans le live shopping, depuis maintenant un an.

Bonne lecture !

Lire la News Innovation du LAB Fevad n°68 de Avril 2022