Revue du web – CES 2017 Blue Frog Robotics, iDTGV, Nvidia, Alibaba

5106

La startup française Blue Frog Robotics et iDTGV profitent du CES 2017 pour annoncer leur partenariat autour des robots Buddy

Le robot compagnon Buddy est l’œuvre de la startup tricolore Blue Frog Robotics. Son  objectif principal est d’améliorer le quotidien de ses utilisateurs en proposant assistance, divertissement, ou encore protection. Si son autonomie n’est que de 8 à 10 heures, il n’est pas nécessaire de le charger puisqu’il s’en occupe tout seul, comme un grand !

Jusqu’ici développé pour un cadre personnel, le robot compagnon sera désormais à bord des trains de la filiale du groupe SNCF, afin d’offrir de nouvelles expériences aux voyageurs. A bord des iDTGV, Buddy accompagnera le personnel lors de l’embarquement et animera l’espace du Café en voiture-bar. Pour ce faire, le robot proposera aux voyageurs de les prendre en photo, ou de jouer à des jeux, des tests de connaissance, de mémoire et de rapidité, mais également de recueillir les impressions des clients quant à leur voyage. Les familles équipées d’un Buddy chez elles pourront réserver et payer leurs billets en interagissant avec lui par la voix.

L’accélération sur la voiture autonome avec NVidia

L’acteur le plus remarqué au CES pour le secteur automobile est, sans conteste, le constructeur américain de cartes graphiques NVidia. A l’origine au service  des jeux vidéo, NVidia se positionne aujourd’hui comme un chaînon incontournable de l’intelligence artificielle, qui est à la base du fonctionnement des voitures autonomes.

Deux annonces ont illustré cette démarche lors de la keynote de Jen-Hsun Huang, fondateur et CEO de NVidia. La première, ce sont les tout nouveaux partenariats avec deux équipementiers majeurs que sont ZF et Bosch. La seconde, c’est la présentation en avant-première mondiale de Xavier, une carte comprenant tous les composants nécessaires aux calculs de la voiture autonome. NVidia a déjà signé avec Audi pour l’accompagner dans la production de ses premiers véhicules autonomes de catégorie 4 (conduite autonome complète sans intervention d’un conducteur) promis d’ici 2020 !

Ces partenariats sont prometteurs pour le futur de la livraison à domicile !

Source

Quelles innovations le groupe chinois Alibaba réserve-t-il à l’e-commerce ?

  • Avec son système d’exploitation YunOS, Alibaba fait parler les réfrigérateurs qui, en plus de vous faire des recommandations pour des recettes ou des régimes, dressent votre liste de courses et passent commande pour vous !
  • Avec Alipay, oubliez les cartes de crédit ! Grâce aux progrès observés en biométrie, Ant Financial, aussi connu sous le nom d’Alipay, le bras financier du groupe Alibaba, a mis au point une technologie de reconnaissance faciale qui rend le paiement encore plus sécurisé et pratique. “Smile to pay !”

  • Alibaba et le V-commerce : Alibaba s’est positionné sur le marché de la réalité augmentée et a clairement annoncé son intention de lancer un service de vente en ligne en réalité virtuelle. Le géant de l’e-commerce chinois s’associe à HTC pour présenter, lors CES 2017, le casque de réalité virtuelle Buy+. Lorsque l’internaute surfe sur l’application mobile Taobao, il peut décider de basculer en mode réalité virtuelle, chausser son casque pour se retrouver dans un univers 3D immersif lié au produit. Il peut alors visualiser une vidéo 360° sur une destination de voyage, voir un canapé sous tous les angles dans un salon virtuel, ou encore choisir un sac à main dans une vitrine virtuelle. Alibaba s’est également associé à Macy’s avec “VR pay” : le consommateur peut se déplacer dans le magasin Macy’s de New York pour y faire ses achats.
PARTAGER