Revue du web – Facebook et le RGPD, YouGov rebondit,

1447

Facebook prend le RGDP à cœur suite au scandale de Cambridge

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, travaille sur le renforcement des mesures de protection de la vie privée dans le cadre du RGDP et a annoncé qu’il appliquera les mêmes conditions pour les non-Européens.  Facebook a du pain sur la planche pour être conforme et regagner la confiance des utilisateurs. Cette annonce intervient peu après le scandale du partage de 87 millions de profils Facebook avec l’entreprise Cambridge Analytica.  Il est primordial que Facebook regagne cette confiance s’il veut que les utilisateurs donnent leur permission à l’entreprise pour gérer leurs données plutôt que de lui demander de les supprimer, ce qui sera rendu beaucoup plus simple sous le RGDP.

Parmi les mesures prises en vue du RGDP, Facebook va lancer une campagne d’éducation pour aider les utilisateurs à mieux comprendre et exercer leurs droits. Cette campagne se fera au travers de vidéos dans le fil d’actualité. Les consommateurs seront mieux informés sur comment contrôler les informations que Facebook utilise pour leur montrer des publicités, comment revoir et supprimer d’anciennes publications et même comment supprimer leur compte. Facebook est également en train de construire une plateforme de gestion des données privées qui sera facilement accessible via les commandes Facebook. “Nous la concevons sur base du feedback des utilisateurs, des régulateurs et des experts en protection de la vie privée” expliquait Sheryl Sandberg, COO de Facebook. Facebook a également lancé une série de workshops sur la protection des données pour les PME.

 

Le vendeur de données britannique YouGov Direct rebondit grâce à la blockchain

YouGov, une entreprise britannique cotée en bourse, a dû complètement revoir son modèle d’affaires en vue du RGDP. Son business principal est de vendre des données aux publicitaires – données qui sont récoltées au travers de sondages envoyés à des panels de consommateurs et pour lesquels ils reçoivent des petites sommes en récompense.  Avec la RGPD, la startup ne peut plus vendre de données à des parties tierces sans la permission explicite du consommateur. 

La startup a décidé d’innover grâce à la Blockchain pour faire de cette menace une opportunité.  YouGov compte utiliser la Blockchain pour aider les publicitaires à échanger des données de manière sécurisée et en respectant le RGPD.  En enregistrant les permissions des utilisateurs dans un registre distribué, les éditeurs et publicitaires pourront en effet vérifier et prouver qu’ils respectent le RGPD.  Dans un premier temps, les consommateurs qui participent aux sondages devront donner leur permission pour que les données soient utilisées par les publicitaires, et pourront sélectionner les données qu’ils acceptent de partager.  Par exemple, un utilisateur pourrait décider de partager ses loisirs mais pas son historique de santé.  Bien sûr, plus il accepte d’échanger d’informations, plus il est récompensé. Ensuite, YouGov travaillera avec les publicitaires, qui pourra identifier les consommateurs de manière granulaire mais anonyme. 

PARTAGER