Le focus du mois : Comprendre le modèle de WeChat et l’expansion mondiale des Super Apps

709
Imprimer

La première vraie Super App est née en Chine : WeChat. Il est intéressant de comprendre l’évolution de WeChat pour comprendre comment ce modèle de Super App pourrait arriver en Europe.

Un premier pivot , qui a vraiment permis de faire de WeChat une Super App, a été le lancement de WeChat Pay en 2013. WeChat Pay est une “wallet” dans WeChat, qui permet de payer dans l’app mais aussi chez les marchands grâce à un QR code. En Chine, ça a complètement remplacé le cash qui était le moyen de paiement le plus courant à l’époque, car l’usage des cartes de crédit n’était pas aussi populaire que chez nous.
Les utilisateurs n’avaient qu’à lier leur wallet à leur compte bancaire pour accéder à toute une série de services en ligne. Ce qui a permis une vraie adoption massive, c’est quand WeChat a transposé en digital une pratique traditionnelle de la Chine : le partage des enveloppes rouges, qui contiennent de l’argent, pendant le Nouvel An Chinois. C’est donc le partage d’argent entre amis qui a été la première utilisation de WeChat Pay, et qui a permis une adoption massive. Ensuite, pour embarquer les marchands, WeChat s’est assuré que l’onboarding était très simple et rapide et les frais de transaction très faibles. En fait, ils étaient même gratuits si le total des transactions ne dépassait pas un certain montant, ce qui a permis d’embarquer les petits business.

 

En 2015 déjà , WeChat réalisait plus de transactions mobiles (après un an de lancement) pendant le Nouvel An Chinois  que Paypal pendant toute l’année 2015.

 

WeChat a ensuite commencé à ajouter des nouveaux services au fur et à mesure, d’abord via des partenariats stratégiques avec d’autres apps en croissance comme Didi, le Uber de Chine, ou Meituan-Dianping qui était le Groupon en Chine.. Ce sont des apps dans lesquelles en général WeChat investissait, et dont ils poussaient donc l’utilisation en les rendant accessibles via WeChat.

Un deuxième grand pivot qui a transformé WeChat en véritable Super App, a été le lancement des mini-programmes en 2017. C’est ce qui a permis à toutes les marques de créer leurs mini-apps dans Wechat. Rapidement, WeChat devient une sorte d’App Store, dans lequel les utilisateurs ont accès à des apps développées par des tiers. Cela permet de rendre WeChat toujours plus indispensable.

 

Le modèle WeChat est une success story qui fait envie à l’étranger. Ainsi, les GAFAs ont investi eux aussi massivement dans leurs solutions de paiement mobile (Amazon Pay, Facebook Pay, Google Pay, Apple Pay) en espérant connaître le même succès. Amazon teste la Super App en Inde avec Amazon Pay qui offre déjà des cartes cadeaux, une place de marché de prêts en P2P, ou encore des services de crédits. Les acteurs du paiement comme Paypal ou des wallets locales comme Lydia en France ont également annoncé des stratégies de Super Apps. Quant à Facebook et son app Messenger, ça fait des années qu’ils essaient de se diversifier, avec un partenariat avec Uber ou des tentatives de “chatbots”, mais sans succès jusqu’à présent. Il manque à Facebook le principal ingrédient d’une Super App  : le paiement. Aujourd’hui, il semble que le rêve de Super App s’éloigne de plus en plus pour Facebook, déjà fortement critiqué pour sa position dominante. 

 

Si cela prend un peu plus de temps qu’en Chine, car l’usage des cartes de paiement est bien ancré, les avantages du paiement mobile sont considérables et finiront par s’imposer. La question est : quel acteur y parviendra-t-il ?