Focus – L’épidémie a propulsé les technologies de livraison autonome en Chine

157
Imprimer

Au mois de janvier, alors que l’épidémie commençait à frapper en Chine, le gouvernement a fait appel aux géants de la tech pour trouver des solutions afin d’assurer l’approvisionnement des citoyens en produits sanitaires et alimentaires tout en assurant leur sécurité. Une des réponses a été le déploiement des véhicules autonomes pour la livraison du dernier kilomètre.

Ces solutions sont testées depuis plusieurs années en Chine par Alibaba et JD.com mais n’étaient jusqu’à présent pas autorisées et pas acceptées par la population.

JD.com, acteur du e-commerce en Chine a donc déployé dès mi-janvier des robots semi-autonomes pour assurer la livraison des équipements médicaux des hôpitaux et des personnes en quarantaine. Le véhicule se déplace en ville et évite les obstacles jusqu’à son destinataire qui peut récupérer sa commande avec un code dans un des casiers du robot.

À Wuhan, JD a pu assurer 70 % de ses commandes par robot et a d’ailleurs déclaré une augmentation de 10 % de ses ventes entre janvier et mars 2020.

D’autres services de livraison ont également suivi le pas comme Ele.me et Meituan Dianping pour la livraison de plats préparés par drones