Bilan e-commerce au 1er trimestre 2022 : un chiffre d’affaires en hausse de 12%

3051
Imprimer

Paris, le 19 mai 2022

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bilan e-commerce au 1er trimestre 2022 : Un chiffre d’affaires en hausse de 12 %, le e-tourisme reprend des couleurs

 

Les chiffres clés du 1er trimestre 2022

  • Le secteur du e-commerce (produits et services) a progressé de 11,8% en un an et atteint 32,5 milliards d’euros au 1er trimestre 2022.
  • Les ventes de services redeviennent majoritaires et représentent 56% du chiffre d’affaires du e-commerce.
  • Le nombre de sites marchands progresse de 11% sur un an.
  • 527 millions de transactions ont été recensées au 1er trimestre 2022 (+5% sur un an).
  • Le panier moyen est en nette progression et s’élève à 62 euros (+6% sur un an)

32,5 milliards d’euros ont été dépensés sur internet au cours des 3 premiers mois de l’année

Au 1er trimestre, le e-commerce (produits et services) a enregistré une croissance de +11,8% par rapport au 1er trimestre 2021 et atteint 32,5 milliards d’euros, soit plus de 3 milliards par rapport à l’an dernier. Le nombre de transactions s’élève à 527 millions contre 499 millions au 1er trimestre 2021.

Après l’accélération des ventes de produits en 2020 et 2021, le secteur du e-commerce continue de progresser au 1er trimestre 2022 avec la poursuite de la reprise des ventes de services. Si les ventes de produits reculent de 12% par rapport au 1er trimestre 2021 qui avait connu un niveau d’activité élevé en raison des fermetures de magasins, elles restent supérieures de 15% par rapport au 1er trimestre 2020. Quant aux ventes de services, elles poursuivent leur rattrapage avec +43% par rapport au 1er trimestre 2021 (+41% par rapport au 1er trimestre 2020). Elles sont tirées par l’accélération des ventes de transport, tourisme, loisirs qui progressent de +135%.

Le montant moyen des transactions (produits et services) progresse pour atteindre 62 euros et repasse au-dessus du niveau du 1er trimestre 2019. Cette évolution est notamment la conséquence de la remontée du poids des secteurs du tourisme et des loisirs dans le chiffre d’affaires global, ainsi que de la variation des coûts du transport.

L’indicateur trimestriel de la création de nouveaux sites affiche une croissance de 11%, soit la même tendance depuis 2020.

La forte reprise dans le secteur du e-tourisme se confirme

L’observation des sites leaders à travers l’évolution du panel iCE 100 permet de tirer les constats suivants, en fonction des différents secteurs d’activité e-commerce.

Après la forte accélération du 1er trimestre 2021 liée à l’épidémie et aux mesures prises en conséquence (couvre-feu à 18 heures, fermeture progressive des centres commerciaux, grands magasins et grandes surfaces, confinement de certaines régions), les ventes de produits grand public du panel iCE 100 sont en baisse de 15,5% au 1er trimestre 2022. Elles se situent toutefois 20% au-dessus du niveau pré-covid. L’effet de base est en effet très important sur les mois de février et mars où le niveau des ventes 2021 était de +50% par rapport à 2019.

A cet effet de base s’ajoutent l’inflation et le conflit russo-ukrainien. Autant de facteurs qui contribuent à un ralentissement général de la consommation. L’ensemble du commerce de détail a en effet peu progressé au 1er trimestre 2022 par rapport au 1er trimestre 2021 : +1,1% (Source : Banque de France).

Toutefois, sur les 12 derniers mois, les progressions par rapport au début de la crise sanitaire varient de 20 à 35% selon les secteurs. Les enseignes magasins continuent à surperformer.

Les ventes B-to-B maintiennent leur croissance élevée et augmentent de 19,6% par rapport à l’an dernier. Elles conservent leur accélération et se situent au-dessus du niveau pré-covid.

Enfin, pour le secteur du e-tourisme, la reprise des ventes s’intensifie avec +138,5% sur le trimestre vs T1 2021. Depuis le mois de mars, la reprise accélère et les ventes dépassent de 18% le niveau de 2019. Le 1er trimestre 2022 est le 1er depuis le début de la crise sanitaire où le niveau des ventes de l’iCE100 Voyage retrouve le niveau pré-covid.

Les ventes de produits sur mobile poursuivent leur ascension

Les ventes réalisées sur les places de marché reculent de 9% au 1er trimestre. Cette baisse est à relativiser au regard de la performance exceptionnelle du 1er trimestre 2021 (+41%). Elles restent donc 34% au-dessus du niveau de 2019. Le poids des ventes sur les places de marché représente 15% du total des ventes de l’iCE 100 Produits et progresse d’un point par rapport à l’an dernier.

Les ventes globales sur mobile (produits et services) augmentent de 14% au 1er trimestre de cette année. Alors qu’aux premiers trimestres 2020 et 2021, elles avaient été portées par les ventes de produits, au 1er trimestre 2022, elles bénéficient de la reprise des ventes de voyage.

Accéder à l’étude (réservé aux adhérents) :

Désolé ce contenu est reservé aux adhérents

Si vous êtes adhérent vous pouvez y accéder simplement en vous connectant à votre compte MyFEVAD. Si vous n'êtes pas adhérent et que vous souhaitez obtenir des informations sur l'adhésion à la FEVAD, n'hésitez à nous contacter contact@fevad.com.

Méthodologie :

Dans le cadre de la publication de son baromètre trimestriel, La Fevad présente aujourd’hui les résultats des ventes sur internet pour le 1er trimestre 2022. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies directement auprès d’un panel de sites leaders et sur le montant agrégé des transactions enregistrées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de près de 200 000 sites e-commerce.

Les données collectées par la Fevad auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes :  

Indice commerce électronique (iCE 100) : Chiffre d’affaires réalisé en direct par les entreprises du Panel iCE 100 sur l’internet fixe et mobile. Les sites qui éditent une marketplace ne comptent pas le volume d’affaires réalisé sur market place, ni les commissions générées. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé (on considère la date de prise de commande et pas la date de livraison). Annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, TTC pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Indice place de marché (iPM) : Les sites qui éditent une marketplace déclarent les ventes réalisées sur la market place par les vendeurs utilisateurs.

Indice commerce mobile (iCM) : Chiffre d’affaires réalisé en direct par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications).

Composition du Panel iCE 100 : Plus de 100 sites : produits grand public (100 sites), e-tourisme (15 sites) et ventes aux professionnels (20 sites).

Composition du Panel PSP : 9 plateformes sécurisées de paiement : Adyen – Dalenys – Monetico Paiement – Monext – Paypal – PayZen – Verifone – Worldline.

Estimation du marché global : Le calcul de l’estimation du marché global est réalisé à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 100, de la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE 100) communiqués par les prestataires participant au panel PSP et d’une estimation des paiements hors ligne (enquête Fevad auprès des marchands de l’iCE 100).

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance fédère aujourd’hui plus de 750 entreprises. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

Pour en savoir plus : www.fevad.com / suivez-nous sur twitter : @FevadActu et sur LinkedIn.

Contact Presse : Nathalie Laîné

01 42 56 38 86 nlaine@fevad.com