Bilan du e-commerce au 3e trimestre 2023 : Les ventes sur internet toujours impactées par un contexte de consommation difficile

2602
Imprimer

Paris, le 16 novembre 2023

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Bilan du e-commerce au 3e trimestre 2023 :

Les ventes sur internet toujours impactées par un contexte de consommation difficile


> Chiffre d’affaires du e-commerce au 3e trimestre : 38,3 milliards d’euros soit +9,8%.

> 573 millions de transactions ont été effectuées en ligne au 3e trimestre, soit 28 millions de plus qu’au 3ème trimestre 2022.

> Le panier moyen progresse de 4,4% et s’élève à 67 €.

> Les ventes de produits en léger repli (-1,5%) malgré une forte dynamique des produits de grande consommation

> Les ventes de services poursuivent leur croissance (+18%).


573 millions de transactions pour un montant global de 38 milliards d’euros.

Au 3e trimestre 2023, le chiffre d’affaires du e-commerce, produits et services confondus, atteint 38,3 milliards, en hausse de 9,8 % par rapport au 3e trimestre 2022.

 Au total, les sites marchands ont enregistré plus de 573 millions de transactions, soit une progression annuelle de 5,2%. Le volume d’affaires tiré par l’inflation croit désormais deux fois vite que le volume des transactions.

Le panier moyen s’élève à 67 euros, contre 64 euros il y a un an, soit une hausse de 4,4% comparable à celle de l’inflation. 

La croissance reste portée par les services qui maintiennent une trajectoire dynamique : +18%.

Les ventes de produits sont en léger repli de -1,5%. Face à la hausse des prix et à la perte de pouvoir d’achat les consommateurs sont nombreux à arbitrer en faveur de l’alimentation et des prix bas. Le e-commerce n’échappe pas à la règle.

Le nombre de sites marchands actifs continue de progresser : +9% par rapport au 3e trimestre 2022, rendant le marché toujours plus concurrentiel.

Les secteurs beauté et tourisme connaissent une croissance solide tandis que l’habillement et les produits techniques sont en recul.

La croissance des sites leaders mesurée par l’indice iCE 100[1] est de 2,4% par rapport au 3e trimestre 2022. L’activité du 3e trimestre a été tirée par le mois de juillet qui a bénéficié de deux semaines de soldes supplémentaires par rapport au mois de juillet 2022 en raison du décalage des soldes d’été 2023 et de la mesure d’allongement des soldes décidée par le Gouvernement.

Cette embellie observée en juillet ne traduit pas cependant un changement de tendance. Le niveau des ventes de produits du Panel iCE 100 prolonge la période de stabilité, amorcée depuis un an. L’alimentaire continue de porter les ventes de ce 3e trimestre, avec une croissance de 11,9% (source Nielsen IQ). Hors Produits de Grande Consommation, l’activité s’améliore mais est freinée, notamment par les secteurs Habillement/Mode (-5% vs T3 2022) et Produits Techniques (-6% vs T3 2022).

Les catégories Meuble/Déco et Beauté continuent à mieux résister aux arbitrages des consommateurs avec respectivement 0% et +12% par rapport au 3e trimestre 2022.

Les ventes B2B du panel iCE 100 ont ralenti au cours du 3e trimestre avec une légère baisse de -1,6%, à mettre en perspective avec une référence haute en septembre 2022.

Le e-tourisme (+6%) poursuit sa progression sur une référence haute au 3e trimestre 2022.

Accéder à l’étude (réservé aux adhérents) :

Désolé ce contenu est reservé aux adhérents

Si vous êtes adhérent vous pouvez y accéder simplement en vous connectant à votre compte MyFEVAD. Si vous n'êtes pas adhérent et que vous souhaitez obtenir des informations sur l'adhésion à la FEVAD, n'hésitez à nous contacter contact@fevad.com.

Méthodologie :

Dans le cadre de la publication de son baromètre trimestriel, La Fevad présente aujourd’hui les résultats des ventes sur internet pour le 3e trimestre 2023. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies directement auprès d’un panel de sites leaders et sur le montant agrégé des transactions enregistrées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de près de 200 000 sites e-commerce.

Les données collectées par la Fevad auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes : 

Indice commerce électronique (iCE 100) : Chiffre d’affaires réalisé en propre par les entreprises du Panel iCE 100 sur l’internet fixe et mobile. Les sites ne déclarent pas le volume d’affaires réalisé sur d’autres sites dans le cadre de ventes sur des places de marché. Ce sont les sites qui éditent une marketplace qui déclarent le volume d’affaires réalisé sur market place. Les ventes en marque blanche sont déclarées par les sites sur lesquels s’effectuent les ventes. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé (on considère la date de prise de commande et pas la date de livraison). Annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, TTC pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Indice place de marché (iPM) : Les sites qui éditent une marketplace déclarent les ventes réalisées sur la market place par les vendeurs utilisateurs.

Indice commerce mobile (iCM) : Chiffre d’affaires réalisé en direct par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications).

Composition du Panel iCE 100 : Plus de 100 sites : produits grand public (100 sites), e-tourisme (15 sites) et ventes aux professionnels (20 sites).

Composition du Panel PSP : 8 plateformes sécurisées de paiement : Adyen – Lyra – Monetico Paiement – Monext – Paypal – Payplug – Verifone – Worldline.

Estimation du marché global : Le calcul de l’estimation du marché global est réalisé à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 100, de la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE 100) communiqués par les prestataires participant au panel PSP et d’une estimation des paiements hors ligne (enquête Fevad auprès des marchands de l’iCE 100).

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance fédère aujourd’hui près de 800 entreprises. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France. Pour en savoir plus : www.fevad.com / Suivez-nous sur twitter : @FevadActu et sur LinkedIn.

Contact Presse : Nathalie Laîné – Responsable Communication

01 42 56 38 86 nlaine@fevad.com

[1] Mesure de la croissance sur un échantillon constant d’une centaine de sites leaders