Interview : Nathalie Cohen, fondatrice de Mon Petit E-Commerce

1459
Imprimer

Nous avons interrogé Nathalie Cohen, fondatrice de “Mon Petit E-commerce”, qui a lancé ce projet il y a trois ans avec son mari pour promouvoir le commerce de proximité et mettre en avant des commerçants locaux en leur donnant une nouvelle visibilité en ligne. Mon petit e-commerce, c’est maintenant une centaine de commerçants partenaires sur plus de 30 communes en France, une vingtaine de marchés locaux, plus de 6000 consommateurs, et un niveau de satisfaction mesuré à 98,4%. Nathalie nous en dit plus sur le concept et les particularités du e-commerce dans les zones rurales.

1/ Qu’est-ce que “Mon Petit E-commerce »? Comment ça marche?

Convaincus que l’avenir de notre Société sera porté par nos écosystèmes locaux, avec Mon petit e-commerce nous sommes engagés dans une mission de promotion du commerce de proximité sous toutes ses formes (commerces sédentaires et ambulants).

Notre solution repose sur la plateforme digitale www.monpetit-ecommerce.fr où chaque commerçant dispose de son espace dédié et ultra-personnalisable pour rendre rapidement visible son offre et proposer de manière agile la vente en ligne de ses produits avec click & collect sur de multiples lieux de vente ou en livraison locale.

Au-delà de la mise à disposition d’une solution de e-commerce, nous accompagnons en continu nos commerçants partenaires, et animons localement des communautés de consommateurs autour de leurs commerçants. Nous valorisons les savoir-faire locaux notamment avec des articles de Blog – « Portraits commerçants » par exemple ou vidéos, des communications sur les réseaux sociaux, mais aussi des jeux et animations terrain pour encourager la consommation locale et susciter l’envie d’aller à la rencontre des commerçants.

Sur monpetit-ecommerce.fr, les clients géolocalisent les commerçants à proximité et réalisent leurs achats chez plusieurs d’entre eux avec un paiement unique, puis choisissent la livraison ou le lieu de retrait de leur commande. S’ils le souhaitent, ils complètent avec des messages personnalisés (« pains tranchés svp », « ma voisine Mme X récupèrera ma commande »…)

Nous assurons un véritable rôle de Tiers de confiance : nos commerçants partenaires sont signataires de notre Charte de Qualité et nous menons une Politique de Gestion des Avis ainsi que des enquêtes visant à nous assurer de la qualité des prestations et des produits.

Avec Mon petit e-commerce nous mettons le digital au service du local, et cela profite à tous. Notre concept est basé sur la mutualisation des moyens et le partage de la valeur générée

2/ D’où est venue l’idée de “Mon Petit E-commerce”? Comment le projet a-t-il évolué au fil de temps?

Nous avions envie de mener un projet entrepreneurial qui contribue concrètement à notre société. A titre personnel, nous privilégions la qualité alimentaire et le commerce de proximité en général, car il véhicule des valeurs fortes en termes de savoir-faire et de qualité, et est vecteur de lien social. Alors nous nous sommes intéressés à la manière dont les commerçants envisageaient leur futur.

Nous sommes partis du constat que face à une forte attente des consommateurs pour une consommation locale de qualité, les commerçants de proximité et les producteurs ont du mal à s’adapter aux évolutions des attentes, notamment autour du digital. Et comme ils disposent individuellement de peu de moyens et qu’ils restent isolés, nous avons réfléchi à une solution qui permet de les accompagner en mutualisant les moyens.

L’idée était d’emmener tous les commerçants indépendants, qu’ils soient sédentaires ou ambulants. Car dans les zones plus rurales, les commerçants vendent en boutique mais aussi sur des marchés locaux. D’autres organisent des tournées notamment dans des lieux dépourvus de commerces.

Nous avons travaillé en collaboration avec ces commerçants pour créer un outil facile d’accès et surtout adaptable à l’organisation de chacun, que ce soit en matière de gestion des stocks, délai de mise à disposition des commandes, ou lieux de vente, livraisons. L’outil permet de faire évoluer les propositions en fonction de l’évolution de l’activité de chaque commerçant et des besoins des clients. Par exemple : apparaître sur de nouveaux marchés, créer de nouveaux lieux de tournées, des points retrait…

Dans un premier temps, nous avons développé Mon petit e-commerce localement, prioritairement pour des métiers de bouche, et nous le proposons à présent au niveau national pour tous types de commerces.

De plus, face aux sollicitations des Collectivités Territoriales, nous avons récemment complété notre offre avec une solution qui leur est dédiée, afin de les accompagner dans leurs initiatives de dynamisation de leur commerce local. Travailler en collaboration avec les Acteurs locaux permet d’adapter le paramétrage en fonction des spécificités des Territoires et des initiatives locales : Drive commerçants par exemple, ou Points Relais, Livraisons groupées… L’idée est d’encourager les synergies entre les acteurs des Territoires. C’est la raison pour laquelle nous avons aussi créé la Marketplace inclusive « Pour le commerce local »

3/ Est-ce que vous notez un comportement d’achat différent qu’en ville? Quelles sont les motivations d’achats en ligne dans les zones rurales par rapport à la ville?

Dans les zones rurales, les clients doivent parcourir davantage de distance pour s’approvisionner. Les achats en ligne leur permettent d’optimiser leurs déplacements tout en préservant le lien avec leurs commerçants : ils récupèrent leurs commandes en click and collect sans attente, ou se font livrer.

Du fait qu’ils stockent davantage, nous observons aussi qu’ils organisent leurs commandes de manière plus rythmée -souvent hebdomadaire, surtout lorsqu’ils s’approvisionnent auprès de commerçants ambulants qui proposent du click and collect à des jours et lieux déterminés.

L’utilisation de monpetit-ecommerce.fr leur permet aussi de s’assurer de la disponibilité des produits le jour J. Cet avantage se retrouve en ville où le système d’achat en ligne avec retrait express permet en outre d’éviter la file d’attente sur le trottoir.

Enfin, il y a un réel plaisir à consommer local et sur des lieux dépourvus de commerces sédentaires, c’est le commerçant qui vient à eux par le biais de livraisons ou de tournées. Cela a matière à générer une relation solide et à fidéliser les clients. En fonction des sollicitations, certains commerçants créent de nouveaux points retrait pour proposer du click and collect au plus près de leurs clients : satisfaction garantie avec, pour le commerçant, une nouvelle opportunité de se différencier !

4/ Quel est le succès de l’initiative “Mon Petit E-commerce” jusqu’à présent?

Mon petit e-commerce compte désormais parmi les acteurs reconnus qui accompagnent les commerçants de proximité dans la digitalisation et la transformation de leur activité.

Forts de notre expérience de 3 ans sur le terrain, nous détenons une solide connaissance de l’écosystème, des besoins et contraintes des commerçants, du comportement des consommateurs.

Mon petit e-commerce, c’est maintenant une centaine de commerçants partenaires sur plus de 30 communes, une vingtaine de marchés locaux, plus de 6000 consommateurs, un niveau de satisfaction mesuré à 98,4%.

Au-delà des chiffres, ce sont aussi de belles aventures ! Sur les multiples retours d’expériences que nous pouvons partager, certains démontrent bien comment le digital permet d’être agile tout en préservant la qualité de la relation.

Lors du premier confinement – alors que les marchés locaux ont été fermés pendant plusieurs semaines – nos commerçants partenaires ont maintenu leur niveau d’activité en réorganisant du click and collect sur de multiples lieux, et ont élargi leur offre de livraison. Des clients enthousiastes ont afflué par centaines, ce qui leur a permis sur cette période de maintenir – voire développer – leur Chiffres d’Affaires. Un commerçant des Marchés m’a confié que certains de ces nouveaux clients étaient restés « clients VIP » après la réouverture des marchés.

Et que dire de ces clients qui gâtent leurs aïeuls – l’inverse s’est beaucoup vu aussi ! -en achetant en ligne fleurs ou chocolats pour leur faire livrer avec un message affectueux transmis par leur commerçant ?

Le Digital au service du local, c’est sans doute encore plus vrai dans les zones rurales !

Aujourd’hui, les fondations de Mon petit e-commerce sont solides. Nous sommes maintenant prêts à accélérer notre croissance et étoffer notre structure afin de rendre accessible nos services au plus grand nombre et atteindre ainsi notre ambition de devenir « la » plateforme de référence du commerce local de qualité.