Focus – Intégrer les fondements de l’économie circulaire

946

La transition énergétique en France souhaite atteindre une économie circulaire à 100%. Depuis le 23 avril 2018, la France a lancé sa première feuille de route de l’économie circulaire, la FREC. Ce plan a été mis en place suite aux travaux du Ministère de la Transition écologique, lancés le 24 octobre 2017.

L’économie linéaire consiste à extraire, produire, utiliser et jeter. Or, ce modèle d’économie est polluant et conduit à l’épuisement des ressources naturelles. Pour faire face aux problématiques environnementales, l’économie circulaire est l’alternative à l’économie linéaire. Elle consiste à réutiliser les déchets produits pour leur donner une nouvelle utilité.

Deux axes phares de cette feuille de route à prendre en compte en tant que commerçant :

Intégrer l’écoconception, l’incorporation de matières recyclées, le réemploi et la réparation dans les pratiques des entreprises

L’écoconception est une démarche qui vise à intégrer les aspects environnementaux dès la conception du produit ou du service, et ce durant tout leur cycle de vie. Le but est de réduire l’impact de la production sur l’environnement, notamment les ressources naturelles, l’eau, l’air, l’énergie et les déchets.

Par exemple, le leader de la livraison de repas Deliveroo a repensé entièrement son service pour lutter contre le gaspillage. Deliveroo a intégré une fonctionnalité pour rendre les couverts en plastique habituellement livrés avec le repas optionnels, offre un million de pailles biodégradables dans le monde entier à ses restaurateurs et mettra à disposition une nouvelle ligne d’emballages écologiques à prix compétitifs pour ses partenaires.

La réparation devrait être mieux intégrée aux pratiques des e-commerçants. Par exemple, dans l’industrie de la mode, Tilli propose un service digitalisé de couturiers à domicile pour une retouche de vêtements ou de linge de maison.

Allonger la durée de vie des produits pour protéger le consommateur

Au 1er janvier 2020, la durée de vie du produit devra être indiquée afin de lutter contre l’obsolescence programmée, et le délai légal de garantie de 2 ans devra être respecté pour tous les produits électroménagers. En effet, les fabricants connaissent plus ou moins la durée de vie des produits, ce qui n’est pas toujours le cas des consommateurs, qui sont alors incités à renouveler leurs produits électroniques et électroménagers.

Amazon a été quant à lui fortement critiqué pour ses pratiques qui consistent à détruire les produits électroniques défectueux ou retournés par les clients alors qu’ils restent en état de marche. Un indice de réparabilité des produits devrait être mis en place au 1er janvier 2020.

 

PARTAGER