Edito – La guerre des intelligences aura bien (aussi) lieu dans le commerce

4155

L’e-commerce a pris une place considérable dans le marché du retail puisque près de 2 français sur 3 achètent en ligne aujourd’hui. Les e-commerçants font par ailleurs face à de nouveaux enjeux, notamment celui d’une concurrence accrue en France et à l’international avec une croissance exponentielle du nombre de sites, mesurée à intervalle régulier par FEVAD. Face à cette hyper-concurrence, les e-marchands peuvent désormais compter sur l’apport de l’intelligence artificielle (IA) pour booster leur compétitivité et doper leurs taux de conversion, notamment grâce à une approche prédictive et une expérience client sur-mesure, « cousue main » pour chaque acheteur. Et c’est un fait, l’IA est en train de révolutionner le commerce. Lors de la 7ème édition des Enjeux du E-commerce, qui s’est déroulée le 20 juin à Paris, nous avons invité nos adhérents à réfléchir au sens que l’IA donnera au commerce demain.

Face à la concurrence d’Amazon et son expertise inégalée en exploitation de données, les retailers français s’activent pour rester au niveau et tirer parti des technologies IA.

C’est notamment le cas de Monoprix, l’enseigne du groupe Casino, qui déploie divers leviers pour accélérer sa transformation digitale. Nous avons cherché à en savoir plus sur sa stratégie d’omnicanalité auprès de Pierre-Marie Desbazeille, Chief Customer Officer de Monoprix, qui nous en dit plus sur les différentes collaborations de l’enseigne pour se transformer grâce aux nouvelles technologies, notamment l’IA.

L’autre atout des acteurs commerçants basés en France, c’est incontestablement la qualité de notre tissu de startups, cette fameuse « ‘FrenchTech » qui incarne le savoir-faire et la créativité des Tech françaises. Le challenge Start Me Up, organisé par la FEVAD en collaboration avec KPMG, a permis de mettre en avant cinq startups e-commerce utilisant l’IA. Leurs solutions répondent aux problématiques liées à la gestion des stocks, le parcours utilisateurs, ou encore les feedbacks client. Le lauréat OneStock s’est imposé sur la première marche du podium, lors de cette seconde édition du challenge, grâce à sa solution innovante d’unification des stocks.

Enfin, Thierry Petit, membre du jury et fondateur de Showroomprive, nous livre ce mois-ci son point de vue sur les startups récompensées par la FEVAD et son regard d’entrepreneur et de leader du e-commerce français sur l’apport de l’intelligence artificielle pour le commerce.

Une chose est sûre ! La guerre des intelligences, parfaitement décrite par Laurent Alexandre dans son ouvrage, aura bien lieu aussi dans le commerce ! Il faut s’y préparer. A nous, de faire en sorte que le commerce puisse en sortir renforcé !

Marc Lolivier
Délégué général de la Fevad

Lire la News Innovation du LAB Fevad n°34 de Juillet 2018

PARTAGER