Les chiffres : Cybercriminalité

617
Imprimer

  • Le commerce de détail est le 2ème secteur à être le plus visé par des attaques de ransomware (Source: Édition 2021 du rapport VMware sur l’état des menaces en France, 2021)

  • 44% des retailers dans le monde ont été touchés par un ransomware l’année dernière.(Source: Sophos Ransomware Retail, 2021)

  • $1,97 million est la facture moyenne d’une attaque par ransomware dans le secteur du retail, si l’on tient compte des temps d’arrêt, du temps passé par les personnes, du coût des appareils, du coût du réseau, de la perte d’opportunité, de la rançon payée, etc. (Source: Sophos Ransomware Retail, 2021)

  • 82% des entreprises dans le monde ont constaté une augmentation du nombre d’attaques jugées déstabilisatrices. (Source: Bilan préoccupant de l’enquête mondiale réalisée par EY auprès de 1400 responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) et cadres de la cybersécurité entre mars et mai 2021)

  •  96 % des répondants conviennent que l’augmentation soudaine du nombre de travailleurs à distance a entraîné une augmentation des cyberattaques au cours de l’année dernière. (Source: Édition 2021 du rapport VMware sur l’état des menaces en France, 2021)

  • En France, 39% des RSSI s’attendent à subir une cyberattaque majeure qui pourrait être évitée grâce à de meilleurs investissements et une plus grande mobilisation. (Source: Bilan préoccupant de l’enquête mondiale réalisée par EY auprès de 1400 responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) et cadres de la cybersécurité entre mars et mai 2021)

  • 19% des organisations incluent la cybersécurité dans la phase de planification d’un programme de transformation digitale. (Source: Bilan préoccupant de l’enquête mondiale réalisée par EY auprès de 1400 responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) et cadres de la cybersécurité entre mars et mai 2021)

  • 62% des retailers dans le monde ont fait l’objet de tentatives de l’ATO(Account Takeover), soit plus de deux fois plus que dans tous les autres secteurs (25%). La fraude par prise de contrôle de compte (ATO) se produit lorsqu’un cybercriminel accède aux identifiants de connexion de la victime pour voler des fonds ou des informations. (Source: Impreva The State of Security within eCommerce, 2020)