Accueil > Espace presse > Communiqués 2012 > Ventes sur internet : la croissance se maintient dans un contexte économique difficile

Communiqués 2012

Publié le jeudi 06 septembre 2012

Ventes sur internet : la croissance se maintient dans un contexte économique difficile

Paris, le 6 septembre 2012

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Ventes sur internet : la croissance se maintient dans un contexte économique difficile et un environnement
de plus en plus concurrentiel

Les ventes sur internet en hausse de 22% sur un an

Selon l’étude publiée aujourd’hui par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le marché des ventes sur internet continue de progresser dans un  contexte économique difficile. L’étude de la Fevad menée sur près de 110 000 sites marchands montre en effet que le commerce électronique a progressé de 21% au deuxième trimestre, sur un an, après un premier trimestre à +24%.  

Sur les six premiers mois de l’année, le montant total des ventes en ligne est estimé à 21,8 milliards d’euros contre 17,8 milliards d’euros au 1er semestre 2011, en hausse de 22% sur un an.

Un marché toujours plus concurrentiel

La croissance continue d’être tirée par l’arrivée de nouveaux acteurs qui multiplient les occasions d’achats pour les consommateurs, tout en renforçant la concurrence entre les acteurs du secteur. Sur un an, le nombre de sites marchands actifs a progressé de 23%. On compte désormais 109 800 sites marchands, soit 20 300 nouveaux sites marchands en 1 an. Leur nombre a plus que triplé en 5 ans. Il s’ouvre plus d’un nouveau site marchand toutes les demi-heures.

Une baisse du panier moyen compensée par
une augmentation du nombre de transactions

La baisse du panier moyen observée sur les trois premiers mois de l’année s’est poursuivie au second trimestre. Le montant moyen de la transaction chute de 4% à 89€, pour se retrouver au niveau de 2009. Toutefois, cette baisse est compensée par la hausse du nombre de commandes

Selon les données recueillies auprès des principales plateformes de paiement, le nombre de transactions par carte a très fortement augmenté de + 28% au cours du semestre. Rapporté au nombre de cyberacheteurs ayant déclaré avoir acheté lors du semestre, cela correspond à 9 transactions par e-consommateur et 797 euros dépensés sur le semestre.

Les cyberacheteurs achètent donc plus souvent mais pour des montants moins importants.

L’indice iCE 40 en hausse de 8% sur le semestre

L’indice iCE permet de mesurer la croissance des sites leaders à périmètre constant. Le chiffre d’affaires des sites participants au panel iCE 40 représente 29% du marché des ventes en ligne en valeur.

Après une hausse de +10% au premier trimestre, le chiffre d’affaires du panel a progressé de +6% au second trimestre. Ainsi, sur les six premiers mois de l’année, et malgré un fléchissement de la croissance sur la deuxième partie du semestre, les sites du panel iCE 40 ont vu leur chiffre d’affaires global augmenter de 8%, dans un contexte général de recul de la consommation des ménages de  -2,8% de janvier à juin 2012 (Source : Banque de France).

Les ventes au grand public (hors voyages-loisirs) progressent de 7% au 1er semestre.

Les ventes d’habillement-mode sont en progression de 11% sur le premier semestre, malgré un ralentissement de la hausse au second trimestre (+5%) sur un marché textile-habillement en repli de 3,7% sur le 1er semestre (Source : IFM).

Les ventes high-tech et électroménager progressent de +7% dans un contexte de recul du marché de l’électronique grand public (-4,6% au 1er semestre) mais de progression du marché de l’électroménager (+2 ,6%) (Source : Banque de France).

Le e-tourisme progresse de 9%. Les agences de voyages en ligne voient ainsi leur chiffre d’affaires augmenter de 6% au deuxième trimestre après un premier trimestre à 12%.

La croissance des achats internet des professionnels se maintient à +9%.

Les ventes sur mobile en très forte progression

Selon le nouvel indice du commerce mobile (iCM) mis en place par la Fevad, les ventes sur mobile poursuivent leur progression exponentielle et traduisent la percée de l’internet mobile dans l’e-commerce. Depuis le 1er trimestre 2011, le chiffre d’affaires trimestriel de l’internet mobile a été multiplié par 4 et atteint 5% du chiffre d’affaires en direct du panel iCM (2% il y a un an).


Méthodologie :

Les résultats du bilan e-commerce ont été calculés à partir du panel iCE 40 composé des sites suivants :

3 Suisses, Accor-hotels, Alapage, Camif Collectivites, Carrefour, Cdiscount, Celio, Club Med, Darty, Ebookers, Edreams, Fnac, France-Loisirs, Galeries Lafayette, Go Voyages, Jm Bruneau, JPG, Kiabi, La Redoute, Lastminute, Ldlc, M6 Boutique, Manutan, Mistergooddeal, Nouvelles Frontières, Opodo, Pixmania, Raja, Rue du Commerce, Sarenza, Sephora, Spartoo, Surcouf, Topachat, Vente-privee.com, Vertbaudet, Viking Direct, Voyages Loisirs, Voyages-sncf.com, Welcome Office.

Pour les besoins de l’étude, la Fevad a également interrogé un panel de plateformes de paiement, totalisant près de 110 000 sites : Atos Worldline, SP-Plus (CNCE), Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ogone, PayBox, Paypal, PayZen.

L’estimation du marché global a été calculée en agrégeant les données du panel iCE et la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel ICE) communiqués par les prestataires de paiements précités.

 

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère aujourd'hui 560 entreprises et 800 sites internet. Elle est l'organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l'information permettant l'amélioration de la connaissance du secteur et d'agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

 

Contact Presse : Nathalie Laîné

01 42 56 38 86 - [email protected]


 

Enjeux e-commerce 2014



A noter ! Tarif spécial adhérent Fevad !


Les membres de la Fevad

Toutes les infos sur les Enjeux e-commerce 2013 voir ici

Newsletter de la Fevad

(Ce module ne concerne pas les membres)
En vous inscrivant ici, vous recevrez les communications publiques générales de la Fevad, soit 1 à 2 mails par mois. Si vous êtes salarié(e) d'une société adhérente mais que vous n'êtes pas encore référencé(e) dans nos bases, vous pouvez recevoir l'intégralité de nos communications en nous contactant ici et en précisant vos nom, prénom, fonction et société.