Accueil > Espace presse > Communiqués 2013 > Les ventes sur internet en hausse de 14% au 1er trimestre 2013

Communiqués 2013

Publié le jeudi 16 mai 2013

Les ventes sur internet en hausse de 14% au 1er trimestre 2013

Paris, le 16 mai 2013

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les ventes sur internet en hausse de 14%
au 1er trimestre 2013

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) publie aujourd’hui le bilan des ventes sur internet au 1er trimestre 2013, à partir des résultats de son enquête trimestrielle sur plus de 120 000 sites.

12 milliards d’euros dépensés sur internet depuis le début d’année

Sur les trois premiers mois de l’année, le nombre de transactions sur internet a progressé de 20% par rapport au 1er trimestre 2012. Au total, le montant des ventes sur internet représente 12,1 milliards d’euros, en hausse de 14% sur la période.

La croissance du nombre de transactions continue d’être tirée par la progression de l’offre et la demande.

Au cours du 1er trimestre, le nombre de Français qui achètent en ligne a continué d’augmenter de +5%. Cette progression est particulièrement marquée chez les seniors de + de 65 ans (+27%). Dans le même temps, le nombre de sites marchands a connu une croissance de +18%, avec près de 19 000 sites marchands créés au cours des douze derniers mois, ce qui a permis de franchir la barre des 120 000 sites marchands actifs dans l’hexagone.

Un panier moyen historiquement bas
mais une fréquence d’achat record

Le panier moyen baisse à nouveau de 4% et s’affiche à 85 euros, ce qui constitue le montant le plus bas jamais enregistré par la Fevad. Sur deux ans, le montant moyen des commandes a chuté de près de 8%.

Cette baisse est compensée par une fréquence d’achat qui continue d’augmenter et passe de 4,8 à 5,5 achats par trimestre et par cyber-acheteur, pour un montant total moyen de 467 euros (427 euros au 1er trimestre 2012).

L’indice iCE 40 progresse de 2% au 1er trimestre

L’indice iCE 40, destiné à mesurer les ventes des sites leaders du e-commerce, à périmètre constant, enregistre une croissance de 2% sur un an, contre 4% au trimestre précédent.

Cette évolution est fortement impactée par les résultats du secteur de l’habillement dont les ventes sont en recul de -7% par rapport au 1er trimestre 2012. Les ventes de produits techniques enregistrent une croissance de 2% sur un an.

De son côté, le secteur du e-tourisme maintient le même rythme de croissance qu’au trimestre précédent, avec une progression de +4%.

D’une manière générale, cette situation s’inscrit dans un contexte économique particulièrement dégradé accompagné d’un fort recul de la consommation et d’une baisse historique du pouvoir d’achat des ménages selon les chiffres publiés par l’Insee mercredi 15 mai. Elle reflète également pour partie la stratégie de développement des places de marché (« market place ») mise en place par certains sites du panel et dont les  ventes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’iCE 40.

Les ventes sur market place et sur internet mobile
toujours en forte hausse

L’indice destiné à mesurer le volume des ventes réalisé sur les places de marché opérées par les principaux sites (iPM) s’affiche en hausse de +50% par rapport au 1er trimestre 2012. Le montant des transactions sur ces places de marchés représente désormais 12% des ventes des sites qui les hébergent, contre 8% au 1er trimestre 2012.

Les ventes internet sur terminal mobile continuent également de fortement  progresser.  Les sites leaders ont vu leurs ventes sur tablettes et smartphones, doubler au cours des douze derniers mois. Elles frôlent désormais 10% du chiffre d’affaires des sites participant à l’iCM contre 4% au 1er trimestre 2012.


Méthodologie :

Les données collectées auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes :

Indice commerce électronique (iCE) : chiffre d’affaires réalisé directement par les entreprises du panel iCE 40 sur l’internet fixe et mobile. Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d'affaires réalisé sur la market place, ni les commissions générées. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé, annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, T.T.C pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Chiffre d’affaires tourisme : chiffre d’affaires France net comptable (y compris frais de dossier).

Indice commerce mobile (iCM): chiffre d’affaires réalisé directement par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications). Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d'affaires réalisé sur la market place ni les commissions générées.

Indice place de marché (iPM) : ensemble des ventes réalisées sur la market place par les sites utilisateurs.

Composition du panel iCE 40 : Les résultats du bilan e-commerce ont été calculés à partir du panel iCE 40 composé des sites suivants :

3 Suisses, Accor-Hotels,  Actissia, Air France, Auchan E-commerce, Blanche Porte, Boulanger, Brandalley, Camif Collectivités,  Cdiscount, Cdiscount Pro, Club Med, Darty, Edreams, Ebookers, Fnac, Go Voyages,  JM Bruneau, Kiabi, La Redoute, Lastminute, LDLC Pro, Manutan, Mistergooddeal, Opodo, Pixmania, Pixmania Pro, Raja, Rue du commerce, rue du commerce Pro, Sarenza, Showroomprivé, Spartoo, Staples, Vente-privee.com, Verbaudet, Viking Direct, Voyages-sncf.com, Welcome Office, Yves Rocher.

Composition du panel PSP : Pour les besoins de l’étude, la Fevad interroge un panel de plateformes sécurisées de paiement, totalisant plus de 100 000 sites : Atos Worldline,Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ogone, PayBox, Paypal, PayZen.

Estimation du marché global : Le calcul de l’estimation de marché global est obtenu en agrégeant les données recueillies auprès des sites du panel iCE.40 et la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE.40) communiqués par les prestataires participant au panel PSP.


A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère aujourd'hui 560 entreprises et 800 sites internet. Elle est l'organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l'information permettant l'amélioration de la connaissance du secteur et d'agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

Contact Presse : Nathalie Laîné

01 42 56 38 86 - [email protected]


 

Les membres de la Fevad