Accueil > Espace presse > Communiqués 2015 > Etude Oxatis – KPMG : Le profil du e-commerçant en 2015 Spécial TPE/PME

Communiqués 2015

Publié le mardi 27 janvier 2015

Etude Oxatis – KPMG : Le profil du e-commerçant en 2015 Spécial TPE/PME

COMMUNIQUE DE PRESSE

27 janvier 2015

Etude Oxatis – KPMG :
Le profil du e-commerçant en 2015
Spécial TPE/PME

 

Les TPE/PME dans l’E-Commerce, un moteur pour l’économie française !

Ces e-commerçants exportent plus
et génèrent plus de CA dans leurs boutiques physiques.

Le BtoB entre dans le top 5 des activités.

Les femmes y sont plus représentées
tandis qu’ils sont plutôt installés dans les petites villes.


Confirmant sa forte croissance en 2014, le secteur du e-commerce, a cru cette année dix fois plus vite que le commerce traditionnel. Avec une progression de 11,5% en France (+1.1% pour le commerce traditionnel), la tendance française confirme la tendance américaine (+11,8% sur le marché du E-Commerce contre +3,7% pour le commerce traditionnel). Facteur important, ce marché est de plus en plus fortement tiré par les TPE/ PME, qui bénéficient et utilisent maintenant les mêmes outils que les grands e-commerçants.

A l’occasion de la conférence de presse de la Fevad, Oxatis-KPMG dévoilent aujourd’hui les résultats de leur étude commune qui décrypte le profil et les usages du e-commerçant TPE/PME en 2015.

1.      Les e-commerçants, champions de l’exportation

Selon Ubifrance, seulement 8 % des PME en France exportent. Mais les e-commerçants des TPE/PME eux, sont 52% à exporter. Le E-Commerce représente donc un secteur qui permet de dynamiser les exportations françaises.

Ils exportent principalement dans les pays frontaliers et pas seulement francophones comme la Belgique, mais aussi, malgré les challenges de la langue, de la logistique et de la relation clients, en Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni.

2. Le E-Commerce au service de l’accroissement des ventes en magasin

Les boutiques en ligne accroissent incontestablement les ventes hors ligne : 51% des propriétaires de boutiques physiques et de sites marchands ont bénéficié d’un impact positif du virtuel sur le physique : le Web To Store, ou ROPO (Research Online, Purchase Offline)devient une réalité quotidienne. Ces derniers ont ainsi enregistré pour 58 % d’entre eux un chiffre d’affaires en progression sur les ventes physiques, pour 52 %, une augmentation de la fréquentation dans leur magasin et pour 55 % d’entre eux une meilleure information de leur clientèle.

Le revenu des ventes ainsi générées représente plus de 50% du chiffre d’affaires total pour 25% des marchands, de 5% à 50% pour 44% des marchands et moins de 5% pour seulement 31% des marchands.

3.    Le E-Commerce BtoB dans le top 5 des secteurs d’activité

Entrée de la Vente de Produits et Services aux Professionnels cette année dans le top 5 des secteurs d’activité. Ce top 5 représentant 54,1 % des domaines liés au E-Commerce, avec pour parts quasiment égales : Maison/Jardin, Beauté/Bien-être, Mode et Culture/Loisirs

Le E-Commerce BtoB, qui nécessite des fonctions spécifiques telles qu’une gestion des tarifs adaptée (commande d’une même référence en nombre, tarif dégressif sur quantité ou par client…) monte en puissance, avec 9%  des e-commerçants qui vendent uniquement aux entreprises et 40% qui vendent à la fois au grand public et aux entreprises.

4.    Commerce connecté : tous les canaux de vente sont exploités

Places de marchés, comparateurs de prix, réseaux sociaux et m-commerce, tous les outils du commerce connecté sont de plus en plus utilisés pas les E-Commerçants.

26% vendent sur les Places de marchés et pour la 1ère fois, Amazon devient la 1ère, passant devant eBay

26% vendent sur les comparateurs de prix, Google Shopping et LeGuide restant les 2 comparateurs dominants

81% utilisent les réseaux sociaux dans un but professionnel, le ¾ sur Facebook, Google+ (28%) devançant désormais Twitter (27%)

Pour satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs les e-commerçants adoptent massivement le mobile, ils sont 72% à disposer d’une boutique mobile et 71% d’entre eux y ont enregistré des ventes qui représentent déjà plus de 5% du CA global pour 44% d’entre eux.

5.    Google dominant mais pas hégémonique

Si 39% des e-commerçants utilisent les outils payants de Google qui, selon eux, représentent une réelle opportunité pour développer leur activité (trafic, chiffre d’affaire, notoriété…), 61% ne les utilisent pas.

Pour vendre sans Google AdWords et Google Shopping, les e-commerçants utilisent donc d’autres leviers tels que le référencement naturel Google, l’utilisation massive des moteurs de shopping ou l’intégration sur les places de marchés et l’envoi d’emails.

6. Le E-Commerce, forte proportion de femmes et des communes de moins de 20 000 habitants

Si en moyenne, les femmes représentent de 25 à 30% des dirigeants de TPE/PME, elles sont plus fortement représentées dans le E-Commerce avec 37%.

Et fait marquant, les e-commerçants se déploient de plus en plus dans les communes rurales, avec 56% dans des communes de – de 20 000 habitants contre 62% de la population française.


En résumé :

L’E-Commerce, une croissance à 2 chiffres +11,5%

Les chiffres à retenir de cette étude sur le profil e-commerçant / Spécial TPE/PME :

  • 5/10 exportent
  • 7/10 disposent d’une boutique mobile dont 7/10 y reçoivent des commandes
  • 5/10 vendent en BtoB
  • 5/10 profitent du WebToStore
  • 3/10 vendent sur les places de marché et les comparateurs
  • 8/10 ont une stratégie sur les réseaux sociaux

Méthodologie :

Enquête menée sur plus de 3 000 e-commerçants du 1 décembre 2014 au 21 décembre 2014, 411 répondants dont 258 en France.

Validation KPMG : La méthodologie, le processus de collecte et de traitement des informations ainsi que les résultats chiffrés ont été audités par KPMG en janvier 2015.


Contacts presse :

Agence Eliotrope - Gilles Lyonnet- Aurélien Marchand / Tél : 01 53 17 16 40

[email protected][email protected]      


Oxatis - Emmanuelle Dahan / Tél : 04 86 26 26 30

[email protected]

À propos d’Oxatis

Fondé en 2001, Oxatis propose une solution E-Commerce complète et performante pour les PME. Avec plus de 10 500 e-Commerçants (France, Angleterre, Espagne, Italie) répartis sur 21 secteurs d’activité et un chiffre d’affaires en croissance de plus de 30% par an, Oxatis se positionne comme le leader européen dans son domaine/en solution e-Commerce. Par sa technologie en mode Saas, Oxatis apporte des avantages uniques : richesse fonctionnelle, fiabilité, démarrage rapide, évolution continue et permanente pour intégrer les dernières nouveautés du e-commerce. Oxatis a été choisi en mai 2014 par Sage (+ de 900 000 entreprises clientes en France, Espagne et Angleterre) pour devenir sa solution e-Commerce exclusive et compléter son offre de logiciels de gestion. La croissance d’Oxatis repose sur la qualité de sa solution et son innovation permanente (Big Data, …). Elle repose aussi sur la prise de conscience grandissante des avantages du modèle Saas qui représente 25% aux Etats-Unis contre seulement 10% en Europe. Ainsi, selon l’étude KPMG-Oxatis, les sites e-Commerce Oxatis sont significativement plus rentables que la moyenne (75% ont atteint l’équilibre contre seulement 45% des sites français - Source : Etude WebLoyalty/Benchmark). Oxatis profite du soutien d’investisseurs de renom, A+ Finance et OMNES Capital qui l’accompagnent depuis 2008. http://www.oxatis.com/


 

Les membres de la Fevad