Accueil > Espace presse > Communiqués 2014 > Bilan du e-commerce au second trimestre 2014 : 13,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Communiqués 2014

Publié le mardi 23 septembre 2014

Bilan du e-commerce au second trimestre 2014 : 13,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires

                                                                           Paris, le 23 septembre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bilan du e-commerce au second trimestre 2014 
13,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires : +10,5%
près de 150 000 sites marchands

Dans le cadre du salon E-Commerce Paris (du 23 au 25 septembre – Porte de Versailles), la Fevad publie le bilan des ventes sur internet en France au second trimestre 2014. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands leaders et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte des 147 200 sites marchands actifs.

Un chiffre d’affaires de plus de 13 milliards d’euros

Le chiffre d’affaires du e-commerce a augmenté de 10,5% sur le second trimestre pour atteindre 13,3 milliards d’euros (vs 12,1 milliards au second trimestre 2013). A titre de comparaison, le chiffre d’affaires de l’ensemble de l’année 2006 était de 11,6 milliards d’euros…Le nombre de transactions a quant à lui progressé de 13,5% au cours de la période.

La tendance précédente se confirme : effritement du panier moyen à 82 euros, en recul de 3% sur un an, plus que compensé par l’augmentation de la fréquence d’achat (+7% par rapport au second trimestre 2013), d’où un montant moyen dépensé par acheteur de 488 euros (vs 472 euros au second trimestre de l’année dernière). On constate par ailleurs depuis le début de l’année que le nombre d’acheteurs fréquents augmente de 6%.

La part de marché des ventes sur internet continue à progresser d’environ un point par an en raison notamment de l’augmentation du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achat. Le e-commerce représente 8% du commerce de détail hors alimentaire en 2013.

Les cyberacheteurs bénéficient également d’une offre toujours plus large avec 147 200 sites marchands actifs soit 15% de plus en un an (il y avait 128 000 sites en juin 2013). A la fin de cette année, ils devraient être près de 160 000.

Les sites leaders enregistrent une croissance comparable
à celle du 1er trimestre

Les sites du panel iCE 40, qui permet de mesurer la croissance des sites leaders, à périmètre constant, ont vu leur chiffre d’affaires global progresser de +3% sur un an dans la continuité du 1er trimestre. Dans un contexte de recul de la consommation de détail : -0,1% au second trimestre 2014 pour les produits industriels hors auto (Source : Banque de France).

Les ventes en ligne de produits grand public tiennent le rythme de croissance : +7% avec les ventes des sites hébergés sur les places de marché.

Quant aux ventes internet aux professionnels, elles confirment le retour d’une belle croissance avec +8%.

Seules les ventes en ligne du panel iCE voyage-tourisme restent en recul avec -1% dans un contexte global de baisse des réservations. Le secteur du e-tourisme, malgré une augmentation du nombre d’acheteurs en ligne de tourisme (62% des internautes vs 59% en 2013 – Baromètre Fevad/Mediamétrie Juin 2014) voit les modes de consommation évoluer. Les paniers moyens sont en baisse, la tendance est au « dépackaging », à l’essor des low cost et à la consommation collaborative.

Le m-commerce et les places de marché
affichent une croissance soutenue

L’indice iPM, qui mesure le volume des ventes réalisées sur les places de marché (ventes réalisées par les sites hébergés sur les places de marché de l’iCE40), progresse de 36% au second trimestre par rapport au second trimestre 2013. Les ventes dépassent désormais 20% du volume d’affaires des sites de l’iPM : leur part a doublé en 2 ans.

L’indice iCM, qui mesure les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes numériques, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marchés) a progressé de 52% au second trimestre 2014 par rapport au second trimestre 2013. Mobiles et tablettes (sites mobiles et applications) génèrent 14% des ventes du panel iCM (10% au second trimestre 2013).

Méthodologie :

Les données collectées auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes :

Indice commerce électronique (iCE) : chiffre d’affaires réalisé directement par les entreprises du panel iCE 40 sur l’internet fixe et mobile. Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d'affaires réalisé sur la market place, ni les commissions générées. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé (on considère la date de prise de commande et pas la date de livraison). Annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, T.T.C pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Chiffre d’affaires tourisme : chiffre d’affaires France net comptable (y compris frais de dossier).

Indice place de marché (iPM) : ensemble des ventes réalisées sur la market place par les sites utilisateurs.

Indice commerce mobile (iCM): chiffre d’affaires réalisé directement par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications).

Composition du panel iCE 40 : Les résultats du bilan e-commerce ont été calculés à partir du panel iCE 40 composé des sites suivants :

3 Suisses, Accor-Hotels,  Actissia, Air France, Auchan, Blanche Porte, Boulanger, Brandalley,  Cdiscount, Cdiscount Pro, Club Med, Darty, Edreams, Ebookers, Fnac, Go Voyages, Bruneau, Kiabi, La Redoute, Lastminute, LDLC Pro, Legallais, Manutan, Mistergooddeal, Opodo, Pierre & Vacances, Pixmania, Pixmania Pro, Raja, Rue du commerce, Rue du Commerce Pro, Sarenza, Showroomprivé, Spartoo, Staples-JPG, Ugap, vente-privee.com, vente-privée-voyage.com, Verbaudet, Viking Direct, Voyages-sncf, Yves Rocher.

Composition du panel PSP : Pour les besoins de l’étude, la Fevad interroge un panel de plateformes sécurisées de paiement, totalisant 147 200 sites : Be2bill-Rentabiliweb,Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ingenico Payment Services, PayBox, Paypal, PayZen, Worldline.

Estimation du marché global : Le calcul de l’estimation de marché global est obtenu en agrégeant les données recueillies auprès des sites du panel iCE40 et la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE.40) communiqués par les prestataires participant au panel PSP.

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère aujourd'hui 580 entreprises et 800 sites internet. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d'agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France.

Les membres de la Fevad