Startups à suivre – Dathena, Collibra et PikcioChain

2090

Dathena classe et catégorise les données grâce à l’IA

Dathena est une startup singapourienne fondée par des Français qui classe et catégorise les documents de manière automatisée grâce à l’intelligence artificielle.  La technologie est capable de comprendre des contenus dans 70 langues, prédire le niveau de confidentialité des données et les catégoriser de manière bien plus efficace qu’un être humain.  La startup a développé une fonctionnalité permettant de s’assurer que les données respectent la RGPD. Dathena travaille avec des clients dans plus de 10 pays, dans plusieurs industries incluant les services financiers mais également la santé ou le luxe.

 

La jeune pousse belge Collibra offre une vue complète des données

Collibra offre une solution permettant aux entreprises de grande taille de comprendre les données qu’elles ont, qui y a accès et où elles sont stockées.  Cette startup a été fondée en 2008 en Belgique, avec un bureau de ventes aux Etats-Unis. Collibra a annoncé une levée de Series D de 58 millions de dollars, ce qui monte son financement total à ce jour à 133 millions de dollars. Parmi les investisseurs, on retrouve notamment les fondateurs des réseaux sociaux Facebook, Twitter et LinkedIn. 

 

 

La startup française PikcioChain stocke les données personnelles dans la blockchain

Pikciochain est en train de développer une place de marché de données personnelles vérifiées et stockées dans une blockchain publique (NEO, l’équivalent chinois d’Ethereum). Ce registre de données sera ainsi complètement sécurisé et infalsifiable et va permettre aux entreprises de faciliter l’onboarding des clients (le KYC – Know Your Customer), et donc l’expérience client. PikcioChain est entièrement conforme au RGDP.  Les utilisateurs ont le contrôle total de leurs données à tout moment.  PikcioChain a déjà des partenariats avec BNP Paribas, EY, PwC, Capgemini et le secteur public. La startup française a levé 30 millions de dollars auprès du public grâce à une ICO (Initial Coin Offering) en mars.

 

PARTAGER