Quel est le montant moyen d’une commande sur internet en 2018 ? Pourquoi continue-t-il de chuter ?

2869
Imprimer

Le panier moyen sur internet est l’un des indicateurs clés du e-commerce car il traduit des évolutions profondes qui vont bien au-delà de la simple évaluation du chiffre d’affaires des sites. Il s’agit d’une donnée structurante du marché des ventes sur internet qui nous permet de mieux comprendre la manière dont celui-ci se développe. C’est la raison pour laquelle il fait l’objet d’un suivi trimestriel de la part de la FEVAD à travers notre indicateur évolution du panier moyen e-commerce .

Un panier moyen sur internet en forte baisse à près de 60€

En 2018, le montant moyen d’une commande internet sur notre panel des plateformes de paiements (plus de 150.000 sites), est passé de 65,5 € à 61,6 €, soit une baisse de 5€ en un an. Et si l’on tient compte uniquement des commandes de produits, la moyenne se situe désormais en dessous de 60€. Alors, comment interpréter une telle chute globale de plus de 6% en si peu de temps ?

Tout d’abord, il convient de préciser que celle-ci s’inscrit dans une tendance de fond qui anime le e-commerce depuis plusieurs années, puisqu’il s’agit là de la 8ème année consécutive de baisse.

En fait, celle-ci correspond, ni plus ni moins, à une banalisation progressive de l’achat sur internet. Ainsi, la commande moyenne qui, il y a 10 ans, tournait autour de 90€ se rapproche maintenant de plus en plus du panier moyen en magasin. Cette évolution doit être rapprochée de celle observée au niveau du « mix produit » sur internet. Pour rappel, depuis plus de 10 ans, le nombre de sites marchands actifs augmente en moyenne, chaque année, de plus de 10%. Cette baisse du panier moyen est donc en premier lieu le résultat d’une augmentation de la diversification de l’offre sur internet.

Il est vrai cependant que cette tendance s’est accélérée ces trois dernières années avec le développement du « clic & collect» et surtout celui des offres avec livraisons illimitées, lesquelles ont considérablement boosté les commandes de faible montant, autrefois inenvisageables en raison de l’effet particulièrement dissuasif des frais de livraison sur ce type d’achat.

Enfin, plus récemment, le succès des plateformes proposant des produits d’importation en provenance d’Asie, est venu renforcer le mouvement.

Faut-il s’inquiéter de cette nouvelle baisse du panier moyen ?

D’une manière générale, doit-on s’alarmer de cette tendance baissière pour l’avenir du e-commerce ? La réponse est clairement non. Car celle-ci, jusqu’à présent, a toujours été compensée par une hausse de la fréquence d’achat. Ainsi, comme le montre notre dernier bilan annuel du e-commerce, si le chiffre d’affaires des sites a progressé de 13,5% en 2018, le nombre de commandes a, lui, bondi dans le même temps de plus 20%. , l’an dernier, les Français ont passé plus d’un milliard et demi de commandes sur internet, soit l’équivalent de 3 commandes par mois et par cyberacheteur. C’est deux fois plus qu’il y a quatre ans !

Et selon nos projections cette tendance devrait se poursuivre sur les prochaines années, de sorte que le panier moyen sur internet devrait bientôt finir par ressembler à celui des magasins.

PARTAGER