Le focus du mois : Qui sont les nanos et micro-influenceurs derrière le Live Shopping ?

1103
Imprimer

Les influenceurs, nés de la popularité des blogs et des réseaux sociaux, jouent un rôle particulier dans le Live Shopping. Les marques ont compris depuis plusieurs années que la relation de confiance parasociale entre un influenceur et sa communauté leur offre une portée toute particulière et les rend incontournables lorsqu’il s’agit de s’adresser à une audience en ligne. Et cette tendance va continuer. Les adultes de la génération Z tirent d’ailleurs 75 % de leurs influences des réseaux sociaux, du contenu en ligne et des célébrités, et  les millennials 63 %.

Mais les influenceurs de livestream sont différents des influenceurs ou des blogueurs « traditionnels ». Il s’agit d’une nouvelle catégorie d’influenceurs qui fonctionnent davantage comme des vendeurs, qu’on appelle les nano et micro-influenceurs. En effet, les grands influenceurs et les célébrités qui ont des millions de followers sont coûteux à engager et ne font pas toujours les meilleurs hôtes. Le recours à des influenceurs ayant quelques milliers d’adeptes dévoués peut générer une connexion plus intime et plus fiable avec les publics à moindre coût. Selon une étude, les taux d’engagement des nano-influenceurs sur Instagram sont dix fois supérieurs à ceux des méga et macro-influenceurs. Ils devraient jouer un rôle plus important à l’avenir dans le domaine du live shopping selon un rapport de McKinsey.

On devrait ainsi voir apparaître une toute nouvelle catégorie de vendeurs en ligne, capables de vendre à un public en direct, de créer une connexion authentique avec le public et arriver à susciter un sentiment d’excitation et de “FOMO”, la “Fear of Missing Out”, autrement dit la crainte de rater quelque chose, ce qui incite les acheteurs à agir immédiatement.