Les ventes de mode en ligne ont progressé de 6,1% en 2017 selon l’IFM

2709

Paris, le 10 septembre 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Communiqué de l’Institut Français de la Mode 

L’Institut Français de la Mode présente pour la conférence de presse de rentrée de la Fevad un bilan sur l’évolution du marché de la mode sur Internet.

Depuis les années 60, la part des vétements dans le budget des ménages décline 

Même si elle reste la plus importante des dépenses de mode, la part des dépenses de vêtements dans le budget des ménages a tendance à diminuer, tandis que celles de maroquinerie et de parfums et cosmétiques a progressé. La part des dépenses de chaussures est, quant à elle, restée stable.

Les ventes de mode en ligne ont progressé en 2017

Selon les données d’IFM-Panel (Panel distributeurs de l’IFM) : – Les ventes d’habillement et textiles ont retrouvé des couleurs en 2017 (+ 0.6 % en valeur), après un recul ininterrompu depuis 2007, – Les ventes en ligne d’habillement et textiles ont bénéficié d’une croissance de 6.1 % en 2017 ; selon les différents circuits de distribution, ce sont les chaînes spécialisées (centre-ville, centre commercial) qui ont bénéficié de la meilleure dynamique sur internet : + 13.6 % par rapport à 2016.

Les dernières tendances 2018 de la consommation fort recul de l’activité des magasins mais progression de leur activite on line

Après avoir bénéficié d’une hausse de 0.6 % en 2017, les distributeurs ont à nouveau subi un recul de leur activité commerciale en 2018. À fin juillet, les chiffres d’affaires habillement et textiles des distributeurs ont enregistré un repli de 2.3 % par rapport à janvier-juillet 2017. Dans ce contexte difficile, les ventes en ligne d’habillement et textiles poursuivent néanmoins leur croissance. Pour les sept premiers mois de l’année 2018, elles sont en hausse de 6.5 % en valeur par rapport à la même période de 2017. Le chiffre d’affaires des magasins a, en revanche, accusé un recul de 3.4 %.

La dynamique du on line n’est pas suffisante pour compenser le recul des ventes en magasin

La dynamique des ventes en ligne (+ 6.5 %) n’est pas suffisante pour compenser le recul des ventes en magasin (- 3.4 %). Il faudrait que les ventes en ligne progressent d’environ 20 % pour que le marché se stabilise.

Voir le communiqué de presse

Téléchargez ci-dessous l’étude complète de l’IFM sur l’évolution du marché de la mode sur internet 

Désolé ce contenu est reservé aux adhérents

Si vous êtes adhérent vous pouvez y accéder simplement en vous connectant à votre compte MyFEVAD. Si vous n'êtes pas adhérent et que vous souhaitez obtenir des informations sur l'adhésion à la FEVAD, n'hésitez à nous contacter contact@fevad.com.

PARTAGER