Interview du mois – Valentin Dillenschneider, le co-fondateur de RedE un fabricant de scooters électriques

2018
Imprimer

RedE veut rendre la livraison plus respectueuse de l’environnement avec ses scooters électriques

Ce mois-ci, nous avons interrogé Valentin Dillenschneider, le co-fondateur de RedE, un fabricant de scooters électriques permettant aux professionnels d’effectuer la livraison du dernier kilomètre. Diplômé d’une école de commerce et passionné par les deux roues depuis toujours, il nous explique comment il a eu l’idée de se lancer dans la construction de scooters en 2014 pour répondre aux problématiques environnementales.

 

 

Pouvez-vous nous présenter RedE et en quoi RedE se démarque-t-il des autres scooters ?

RedE est un scooter électrique qui possède une batterie amovible – à l’image des scooters taïwanais Gogoro – qui ont une autonomie de 60km. Avec mon associé et ancien camarade d’école Etienne, nous avons lancé le projet en 2014 en voulant faire différemment de certains constructeurs et distributeurs qui prennent les produits en Chine et les ramènent en France. Nous avons donc lancé une phase de développement et d’ingénierie en France pendant deux ans en partenariat avec un bureau de recherche. Nous ne fournissons pas de services de livraison mais mais nous interagissons avec eux. Notre première phase de distribution a eu lieu en mars 2017, ce qui fait de nous les premiers constructeurs à avoir commercialisé un scooter électrique avec une batterie amovible.

Esthétiquement, par rapport aux scooters à usage personnel, notre scooter se différencie sur le châssis. Nous avons un renfort châssis pour accueillir tous les chocs qui peuvent intervenir au cours de la livraison. L’une de nos particularités est que nous avons développé une place à l’arrière qui permet d’accueillir un top case 209L.

Nous travaillons également sur un nouveau modèle de scooter à 3 roues que nous présenterons au CES de Las Vegas, événement annuel majeur en innovation et en logistique. Celui-ci va pouvoir accueillir un top case de 700 à 800 litres avec une autonomie qui avoisine 200 km puisqu’il sera doté de 4 batteries. Notre but est également d’y associer une plateforme et une application digitale qui permette de remonter des informations en temps réel.

Nos scooters sont destinés à 4 segments de marché : les restaurateurs, les acteurs de la foodtech (Ubereats, Deliveroo, Frichti, etc), les courriers express qui sont les prestataires de livraison pour les e-commerçants tels que Amazon ou la Fnac, et enfin les collectivités locales et territoriales.

Vous vous êtes associés avec Bluedistrib’ cette année, pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste ce partenariat ?

Bluedistrib’, qui est une filiale de Bolloré Logistics qui fait de la livraison traditionnelle et possède un service de consignes qui fonctionne sur le même principe que Amazon Locker. Bluedistrib’ possède un réseau de 60 consignes à Paris et dans la petite couronne. L’idée pour nous était donc d’utiliser ces consignes afin de dispatcher nos batteries afin de permettre aux chauffeurs de scooters RedE de changer de batterie en cas de besoin. Chaque consigne possède donc une station de recharge de batterie, à l’image de Gogoro.

Combien de scooters RedE sont mis en circulation aujourd’hui ?

Nous avons une flotte d’un peu moins de 500 scooters à la vente et à la location. Nous avons une forte présence en France dans 18 villes différentes et une plus faible présence à Londres en Angleterre, où nous travaillons avec DPDgroup, une filiale de Geopost.

Quels sont selon vous les enjeux des e-commerçants en matière de logistique du dernier kilomètre ?

Les enjeux sont nombreux mais dans notre métier, c’est de livrer le plus vite possible au client de manière la plus qualitative et dans le respect de l’environnement. La livraison express (one shot) nécessite beaucoup de déploiement humain, de camions et de scooters, il est donc important que l’on intègre les notions environnementales.

Initialement, cela ne nous avait pas sauté aux yeux mais la Chine est un très bon exemple, notamment avec le plus grand festival de shopping, 11.11 (Singles Day). Ils arrivent à atteindre un temps de livraison en 72 heures. Le e-commerce explose et la logistique “green” est de mise.

Il est donc nécessaire de réduire les pertes sur les livraisons en gérant de manière plus efficace l’humain et les machines. Avec RedE, nous répondons à cette problématique tout au long de notre chaîne de valeur avec des produits 100% électriques et respectueux de l’environnement.

Une logistique respectueuse de l’environnement pourra se mettre en se place uniquement si tous les acteurs de la chaîne collaborent. C’est notamment notre cas avec BlueDistrib’, nous n’étions pas en mesure de mettre en place des consignes donc il fallait s’associer avec une entreprise qui savait bien le faire, l’idée étant de mutualiser nos forces pour répondre à des enjeux majeurs.

Comptez-vous développer et commercialiser des scooters autonomes ?

C’est un sujet auquel nous avons déjà réfléchi mais ce ne l’est pas à l’ordre du jour actuellement, nous n’avons encore rien mis en oeuvre sur ce terrain.

PARTAGER