Interview du mois – L’économie circulaire s’inscrit dans une démarche long terme de fidélité

2785
Imprimer

L’économie circulaire s’inscrit dans une démarche long terme de fidélité

Nous avons interrogé Valentine Brassens, responsable de la communication marketing d’Hello Zack, une jeune pousse française qui permet aux consommateurs de participer à l’économie circulaire en facilitant au maximum la revente de leurs produits électroniques. Spécialisée dans les produits Apple, HelloZack permet une estimation automatisée et juste, directement en ligne, afin d’ensuite réserver un coursier professionnel depuis chez soi. Depuis son lancement en 2015, HelloZack sert aujourd’hui 5000 clients et a réalisé plus de 110.000 estimations.

 

1) Comment a été fondé HelloZack ?

HelloZack est né de l’association de deux amis, Pierre-Emmanuel Saint-Esprit et Timothée Mével, qui ont souhaité simplifier au maximum le processus de revente pour les particuliers.

Acheter rapidement un produit est aujourd’hui très simple à travers des plateformes telles qu’Amazon, eBay, etc. Revendre rapidement et au bon prix cependant reste encore complexe et prend du temps. C’est là qu’HelloZack intervient en facilitant au maximum la démarche de l’utilisateur pour vendre ses produits électroniques de seconde main et ainsi participer à l’économie circulaire en toute simplicité !

2) Aujourd’hui quelles sont les solutions qui existent en France dans le domaine de l’économie circulaire pour les commerçants ?

L’économie circulaire touchant tous les secteurs, de nombreuses solutions apparaissent pour chacune des problématiques : certains récupèrent les déchets difficiles à trier, d’autres aident aux transports éco-responsable ou encore à lutter contre le gaspillage alimentaire. Chez HelloZack nous aidons par exemple les entreprises (commerçants, TPE, PME…) à gérer le réemploi ou le recyclage de leurs stocks IT non utilisés !

3) N’est-il pas contradictoire pour les commerçants d’encourager la réparation de leurs produits alors que leur objectif est d’en vendre le plus possible ?

A force d’avoir poussé l’obsolescence programmée sur l’ensemble des produits de consommation, nous sommes arrivés aujourd’hui à une saturation du sujet par les particuliers qui se sentent victimes de la société de consommation et ainsi responsables des problèmes environnementaux. Une conscience est née chez eux et offrir la possibilité de réparer ses produits électroniques par exemple, et ainsi d’optimiser les coûts d’achats, pourrait permettre aux commerçants de recréer ce lien de confiance entre la marque et les consommateurs. Il faut inscrire cette démarche dans une stratégie long-terme de fidélité et d’éco-responsabilité partagée.

De nombreuses solutions existent afin d’aider à simplifier les actes simples de responsabilité environnementale, chez HelloZack nous en sommes les premiers conscients ! C’est bien pour cela que notre solution a pour but de simplifier au maximum la revente électronique : participer à l’économie circulaire ne devrait plus être un effort.

Raphaël, co-fondateur de Circul’R, parle notamment de l’économie circulaire comme « un réel relais de croissance pour les entreprises ». La possibilité de gérer de façon optimale ses consommations et ses déchets, pour ainsi rentrer dans une boucle vertueuse et même auto-suffisante dans le meilleur des cas, est un réel argument business.

Les gouvernements, conscients des nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux, ont également développé de nombreuses réglementations et avantages pour les entreprises s’engageant dans des démarches bénéfiques

PARTAGER