Focus – Vers une chaîne logistique complètement automatisée

2871
Imprimer

Avec toujours plus de colis à livrer, les acteurs du e-commerce se doivent de trouver des solutions efficaces et durables pour satisfaire la demande croissante et livrer plus rapidement. Ils s’appuient sur la technologie, de l’intelligence artificielle, aux robots, drones ou encore à la blockchain, pour automatiser et accélérer chaque étape de la chaîne logistique, des entrepôts jusqu’à la livraison du dernier kilomètre. La course à l’automatisation est principalement menée par les géants tech et retail américains et chinois, qui ne cessent d’innover pour améliorer l’expérience client.

1) Les entrepôts vont être entièrement gérés par des robots

Les entrepôts modernes vont intégrer de plus en plus de robots pour transporter les étagères de produits de l’entrepôt à l’opérateur, lui faisant gagner du temps, et vont même remplacer ces opérateurs à terme grâce à des systèmes de bras robotiques intelligents, par exemple.

Le géant américain Amazon s’est lancé dans l’automatisation de ses centres d’approvisionnement en 2014 en utilisant les robots Kiva, après avoir acquis l’entreprise qui les produit en 2012. Les géants chinois, Alibaba et JD.com, utilisent des robots similaires. JD.com a été la premier à dévoiler son entrepôt entièrement automatisé, qui ne compte que 4 employés. L’avantage de ces robots est qu’ils sont faciles à déployer en fonction de la demande. Les robots sont contrôlés par un système central qui les déplace dans l’entrepôt selon des itinéraires pré-établis pour éviter les collisions. Les robots savent où trouver les bons produits pour chaque commande. Les étagères sont amenés jusqu’aux opérateurs qui préparent ensuite les commandes. Des bras robotiques interagissent avec les robots. Grâce à des caméras 3D et des algorithmes, les bras reconnaissent la position et la forme des boîtes pour pouvoir les déplacer. Selon Cainiao, ce système permet de traiter 50% de commandes de plus par rapport à un entrepôt traditionnel, ce qui rapproche Alibaba de son objectif de livraison en 72 heures au niveau mondial.

2) Des camions autonomes pour transporter les colis

Suning Logistics et PlusAI, un fournisseur américain, ont développé conjointement des camions autonomes pour le retailer chinois Suning. En test depuis mai 2018, le camion est capable d’opérer sans intervention humaine selon des paramètres pré-programmés. Une fois que le point de départ et la destination ont été saisis, le camion peut rouler de manière autonome. Ce sont généralement des camions traditionnels qui sont convertis en camions autonomes.

Les camions autonomes pourraient être les premiers véhicules autonomes autorisés à circuler sur les routes, car ils circulent généralement dans des zones restreintes avec moins de piétons et en empruntant une route fixée à l’avance.

3) La livraison du dernier kilomètre opérée par des drones et véhicules autonomes

La priorité des e-commerçants est d’assurer une livraison irréprochable pour leurs clients, qui recherchent une livraison toujours plus rapide. Si de nombreuses solutions existent pour assurer une livraison en temps et en heure pour les citadins, il n’en est pas de même pour les régions reculées. Plus difficiles d’accès, celles-ci ne bénéficient pas des mêmes avantages en terme de livraisons pour des commandes passés en ligne.

JD.com, le géant du retail chinois, a donc conçu des drones qui effectuent des livraisons pour de petits objets tels que des téléphones ou des repas dans les régions reculées pour résoudre le problème du dernier kilomètre. JD a fixé des routes pour que les drones puissent voler automatiquement depuis les entrepôts jusqu’au point d’atterrissage dans les villages ruraux. Une fois arrivés, les colis sont livrés aux clients par des employés de l’entreprise. JD a déjà 40 drones de livraison en opération.

Cainiao, la filiale logistique d’Alibaba, a quant à elle mis en place des robots de livraison qui circulent au sol pour assurer la livraison du dernier kilomètre. Le robot appelé G Plus présente des compartiments qui s’adaptent à la taille des différents colis. Les clients peuvent récupérer leurs colis depuis le véhicule en entrant un code communiqué au préalable. Le robot est équipé de 3 capteurs LiDAR qui renforcent la perception 3D pour une vision extrêmement nette des piétons et des objets, ce qui permet d’avoir des capacités de prévision de routes de pointe, et ce même dans des situations de routes plus difficiles ou en cas d’embouteillage.

 

PARTAGER