FOCUS – La blockchain : une technologie au service de la fiabilité de la supply chain

423
Imprimer

La gestion d’une supply chain est aujourd’hui extrêmement complexe. Selon le produit, elle peut consister en plusieurs centaines d’étapes, couvrir de multiples zones géographiques, reposer sur plusieurs centaines de personnes et d’entités… Cette complexité se traduit par un manque de transparence qui fait beaucoup parler de lui actuellement. Comment la blockchain peut-elle être bénéfique dans ce contexte ?

Réduire le nombre de contrefaçons

La contrefaçon de marchandises représente une perte substantielle pour de nombreuses industries. On estime en effet que 10 % des produits de luxe vendus chaque année sont des contrefaçons représentant ainsi une perte de profits d’environ 28 milliards de dollars. À cette dimension économique s’ajoute celle de la sécurité pour les industries sensibles telles que l’aéronautique et le militaire où des composants électroniques falsifiés peuvent avoir de graves conséquences. La blockchain, en partageant ses données – sans intermédiaire – à ses différents utilisateurs, permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne et ainsi d’assurer l’authenticité des articles.

 

Améliorer la traçabilité des produits consommables

Les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus préoccupés par la provenance de ce qu’ils mangent et boivent. La demande pour des produits issus de sources durables, biologiques, certifiés équitables ou sans ingrédients génétiquement modifiés ne cesse d’augmenter. IBM a dans ce sens créé l’IBM Food Trust basé sur la blockchain afin de suivre des millions de produits alimentaires au cours d’un essai auquel ont participé des marques telles que Dole et Carrefour. Cette capacité à retracer les produits contribue ainsi à l’avènement d’un écosystème alimentaire plus sûr, plus intelligent et plus durable.

 

Combiner l’IoT à la blockchain pour un suivi plus efficace de bout en bout

L’association de ces deux technologies assure un suivi précis et un accès partagé aux données récoltées en temps réel : une véritable révolution qui permet la mise en place d’une supply chain plus sûre et transparente à toutes les étapes. Prenons l’exemple de la chaîne du froid : un transport efficace doit garantir que les articles périssables tels que des surgelés ou des médicaments réfrigérés restent dans les conditions optimales, du moment où ils quittent l’endroit où ils ont été produits jusqu’à leur destination finale. Combiner l’IoT et la blockchain permet aux parties prenantes d’identifier rapidement les problèmes et de les résoudre avant que la marchandise ne reste trop longtemps dans une zone de température inadéquate.

Bien que la technologie de la blockchain n’en soit encore qu’à ses débuts, elle offre assurément des perspectives positives pour l’avenir de la supply chain. La visibilité qu’elle fournit aux entreprises mais également aux consommateurs favorise ainsi un climat de confiance et façonne une belle image de marque. Affaire à suivre donc !