Focus – La commande vocale marque un nouveau tournant dans l’électronique

1509

La commande vocale était à nouveau la star du CES cette année à Las Vegas. Bien que la technologie de reconnaissance vocale rendue possible par l’intelligence artificielle et le machine learning est loin d’être nouvelle, elle gagne du terrain et était au centre de nombreuses annonces faites par les fabricants présents au salon.  

Il faut donc s’attendre à ce que la commande vocale s’intègre prochainement à toutes sortes de produits, des voitures aux frigos en passant par les toilettes, machines à laver ou les salles de bain. La voix se présente clairement comme la prochaine évolution technologique majeure après l’ordinateur et le téléphone portable.

Leaders en la matière, les assistants vocaux d’Amazon et Google, respectivement Alexa et Google Assistant, sont entre autres capables de jouer la chanson que vous lui demandez, de trouver des informations ou de contrôler la lumière, télévision ou température de la maison. Google a profité de ce salon pour faire une démonstration de force face à Alexa et tenter de rattraper son retard accumulé au cours des quatre dernières années.

Certains fabricants ont décidé de créer leur propre système de commande vocale plutôt que de dépendre des deux géants américains.  C’est ce qu’a fait le constructeur automobile Mercedes en dévoilant un système propriétaire “Hey Mercedes”.

Parmi les nombreuses applications possibles de la commande vocale, les transactions commerciales représentent un marché de taille. Plutôt que de devoir chercher un produit, l’ajouter dans son panier et effectuer la transaction sur un site e-commerce ou une place de marché, il suffira bientôt de commander ce produit en posant une simple question à sa machine “Hey Alexa, peux-tu demander à Domino’s Pizza de me livrer une pizza 4 fromages ?”.

C’est même déjà possible aux Etats-Unis.  Un américain sur six possède déjà une enceinte intelligence d’après l’étude “Smart Audio report” conduite par le NPR et le centre de recherche Edison.  D’après les experts de la Consumer Technology Association, les ventes d’haut-parleurs intelligents devraient doubler en 2018, pour atteindre 3,8 milliards de dollars.

En France, cette tendance était jusqu’alors encore peu visible car Alexa, qui domine le marché américain, ne parle pas français. Google Home a été le premier à pénétrer le marché en juillet dernier.  Amazon a annoncé la sortie d’Alexa en France pour le 14 avril prochain.

Ne manquez pas notre entretien du mois avec Franck Lefevre, à l’origine du projet Phebe, un boitier pour voitures qui permet de réaliser des transactions commerciales liées à la mobilité par la voix, pour un éclairage sur cette révolution imminente.  

PARTAGER