EDITO | Tour du monde de l’innovation sur le marché fructueux des courses alimentaires en ligne

328
Imprimer

Faire ses courses ne sera plus jamais comme avant. Le Drive et la livraison de courses à domicile font partie des nouvelles habitudes des Français et les sites de « circuits courts » ont le vent en poupe. 

 La tendance était déjà enclenchée dans de nombreux pays avant la pandémie. En Asie, le géant chinois du e-commerce Alibaba s’est lancé dans l’alimentaire très tôt avec ses magasins Hema / Freshippo et finance depuis quelques années la croissance de ce qu’il appelle le New Retail. Aux États-Unis, la start-up de livraison de courses Instacart est valorisée aujourd’hui à 18 milliards de dollars. Et bien sûr, Amazon s’est positionné depuis plusieurs années sur ce marché juteux. Les ventes de son segment épicerie ont commencé à décoller aux USA, en Allemagne et en Angleterre dès 2017. La France n’échappe pas à cette tendance. Même si modèle français fait figure d’exception en raison de la forte domination du drive qui représente près de 80% des ventes, la France fait partie des pays leaders en Europe en matière de e-commerce alimentaire. 

Alors que 2020 a été l’année du changement des habitudes, 2021 sera une année cruciale pour les distributeurs et sites e-commerce qui doivent s’imposer pour satisfaire cette nouvelle demande de la clientèle et répondre à ses nouvelles exigences. Ils vont devoir améliorer leurs processus, offrir des recommandations toujours plus personnalisées, et rendre l’expérience des courses alimentaires plus simple et même plus agréable.

Dans cette édition du Lab Fevad, nous vous proposons un tour du monde de l’innovation sur le marché des courses en ligne. Nous nous pencherons sur la livraison de courses en Chine, qui est une expérience beaucoup plus sociale et gamifiée qu’en France, et dont les Super Apps de livraison représentent une vraie menace de désintermédiation pour les distributeurs. Nous voyagerons en Angleterre, aux États-Unis et en Amérique Latine pour y dénicher les pépites du moment et nous interrogeons Emna Everard, la fondatrice et dirigeante de la start-up belge Kazidomi, un e-shop qui fonctionne sur un modèle d’abonnement et qui démocratise l’accès aux produits alimentaires bio.

C’est parti pour le deuxième épisode 2021 du Lab Fevad !

Lire la News Innovation du LAB Fevad n°56 de Février 2021