Édito – La livraison du futur sera automatisée, connectée et verte : le point sur les dernières innovations

380
Imprimer

Face à un e-commerce en pleine croissance, la livraison devient souvent le premier lien physique entre la marque et le consommateur. D’où l’importance d’impacter positivement ce lien en maximisant l’efficacité des livraisons. Entre les nouvelles réglementations et un marché de plus en plus exigeant sur la rapidité des livraisons et la facilité des retours, il devient primordial de se pencher sur les solutions qu’apportent les nombreuses innovations technologiques.

La livraison automatisée représente un atout pour accroître la rapidité, faciliter l’accès, mais aussi pour diminuer les coûts onéreux liés au dernier kilomètre. Entre robots livreurs, drones et camions intelligents, de nombreux projets basés sur l’intelligence artificielle et la robotique ont vu le jour et ont déjà été adoptés par les grands groupes de livraison.

Dans l’interview du mois, Jean-Luc Defrance, Directeur Process IT et Numérique pour le Transport Express chez DPDgroup, réseau de livraison du groupe La Poste, nous explique comment le groupe a été le premier acteur à effectuer des livraisons par drones en France, et les principaux freins rencontrés.

Un autre enjeu sur lequel se penchent ces innovations est celui de la livraison plus verte. C’est l’objet de notre focus. Alors que la livraison est aujourd’hui responsable d’un tiers des émissions de CO2, comment réduire l’empreinte environnementale de chaque colis tout au long du processus d’envoi ? La réponse actuelle est celle de l’énergie électrique. Avec les premières intégrations des véhicules électriques à leur flotte, les entreprises de livraison effectuent un premier pas.

D’autres idées inventives comme des boîtes de colis réutilisables font surface au plaisir des clients comme des entreprises, puisqu’une livraison verte serait également synonyme d’une livraison moins chère.

À cela s’ajoute la question des retours : étape sensible dont l’efficacité de prise en charge permet aussi vite de garder que de perdre un client. Grâce à la blockchain, des chaînes de distribution plus transparentes et des camions livreurs connectés permettent de développer des logistiques inverses plus performantes pour ainsi re-capturer le profit perdu du retour. LivingPackets, par exemple, a conçu des colis connectés pour mieux suivre les retours.

Bonne lecture !

Lire la News Innovation du LAB Fevad n°48 de Février 2020