Edito | 2019 : toujours plus haut, toujours plus fort !

3098
Imprimer

 

François Momboisse
Président de la Fevad

Je relis le début de mes vœux de l’an dernier que je pourrais quasiment reprendre à l’identique : car en 2018 comme les années précédentes, le e-commerce a continué de croître à un rythme insolent (sans doute autour de 14%), tiré par une augmentation du nombre d’acheteurs (un peu) et de la fréquence d’achat (surtout), le tout sur fond de croissance du nombre de sites marchands… 

Encore une fois, bravo à tous les commerçants et à tout l’écosystème e-commerce pour ce résultat !

Cette croissance apparemment inexorable amène de nombreux journalistes à nous interroger : jusqu’où ira le e-commerce ? Personne ne sait bien répondre à cette question, mais nous pouvons observer la situation dans des marchés plus mûrs que la France : les ventes sur internet ont encore progressé de 14,5% aux USA au cours du trimestre juillet/septembre 2018*, et de 12,6% en Grande-Bretagne en octobre 2018* (* derniers chiffres publiés). Donc nous avons encore en France du potentiel de croissance !

Cette forte croissance, dans un contexte où l’ensemble du commerce affiche une croissance bien plus modérée, voire nulle dans certains secteurs, s’accompagne de façon logique de résultats plus contrastés dans certains magasins ou chaines de magasins. La Fevad est convaincue depuis longtemps de la convergence entre tous les types de commerce, magasins comme internet, et du fait que le consommateur ne fait pas la différence : il/elle achète indifféremment dans un magasin, ou en tapant sa commande sur un ordinateur ou un smartphone, ou demain peut-être en dictant sa commande à une enceinte connectée.

C’est pourquoi nous avons participé au sein de la 3C (Commission de Concertation du Commerce) à des travaux visant à aider tous les commerçants qui ne l’ont pas encore fait à être avoir présents sur internet. Nous avons aussi initié un groupe de travail Fevad visant à réfléchir à l’adaptation de la fiscalité du commerce (conçue à une époque où la surface de vente était incontournable) à l’essor des ventes en ligne, avec un objectif de simplification et d’équité entre les différentes formes de commerce.

C’est pourquoi enfin nous avons tenté de désamorcer une polémique récente et malheureuse selon laquelle les sites internet auraient « profité » de la crise des gilets jaunes et des blocages, et réagi vivement à certains appels ministériels à ne pas participer au BlackFriday, voire à ne pas acheter sur internet.

Car nous en sommes persuadés, quelles que soient les polémiques, le e-commerce continuera de croitre, et les interactions entre magasins et internet continueront de s’intensifier : car c’est ce que veulent les clients, pouvoir déclencher un achat où et quand ils le souhaitent, et être livrés ou venir chercher le produit, là aussi, où et quand ils le souhaitent. Et les désirs des clients sont impératifs.

En conclusion, vous / e-commerçants êtes assurément portés par une vague forte et durable, à vous de manœuvrer au mieux pour exploiter cette poussée ! C’est donc une nouvelle année 2019 de croissance et de développement que je vous souhaite, sans oublier bien sûr tous mes vœux de bonheur personnel pour vous et ceux qui vous sont proches.

François Momboisse
Président de la Fevad

PARTAGER