Imprimer

Pour cette dernière étape de migration DSP2, la Banque de France a publié une note (à télécharger ici) sur la trajectoire des mois à venir et sur la mise en place d’un suivi technique renforcé compte tenu des volumes de transactions qui vont désormais être concernés (voir tableau) par l’application des règles de la DSP2 au fur et à mesure que les seuils de déclenchement du Soft Decline baisseront.

Nous vous rappelons les prochaines échéances :

  • 15 mars 2021 : SD sur les transactions > 250 euros
  • 15 avril 2021 : SD sur les transactions > 100 euros)
  • 15 mai 2021 : SD sur toutes les transactions

Il est demandé aux émetteurs que ces seuils soient appliqués de façon progressive. Cela doit permettre aux établissements émetteurs – dans le cadre de solutions collectives convenues avec les schémas de paiement par carte, les acquéreurs, les prestataires d’acceptation et les marchands – d’exonérer de façon provisoire certains secteurs, marchands ou cas d’usage pour lesquels une incapacité de traitement en mode cible aurait été identifiée (par exemple les difficultés de chaînage de transactions pour les paniers multi-vendeurs etc.). Toute exonération au-delà de ce délai de 4 semaines devra être limitée au strict minimum, encadrée dans le temps et dûment justifiée par les émetteurs auprès de l’Observatoire par un calendrier de remédiation pour mise en oeuvre de la solution cible.

Pour assurer le plein effet attendu de ces nouveaux abaissements et éviter les incidents, il convient de renforcer le pilotage technique du plan de migration. Il s’agit notamment pour les marchands de vérifier :

  • Le bon état de préparation des solutions techniques mises en œuvre par vos équipes et vos prestataire techniques (PAT) notamment vis-à-vis des dernières versions du protocole 3D-Secure ;
  • La disponibilité et la fiabilité des principales fonctionnalités d’exemptions offertes sur ces tranches de transactions et principalement
    l’exemption « petits montants » pour les transactions inférieures à 30 euros ;
    l’exemption fondée sur l’analyse des risques liés à l’opération pour les transactions comprises entre 0 et 500 euros.

Pour assurer une mobilisation suffisante, l’Observatoire appelle une coordination et une transparence encore plus forte entre l’ensemble des acteurs de la chaîne des paiements. C’est pour cela qu’à la suite de la session de présentation Fevad / Mercatel du 25 février dernier, et aux derniers GT OSMP de suivi de la migration DSP2, nous essayons de compiler côté marchands les problèmes liés à cette migration.

Les marchands sont invités à nous communiquer leur niveau de préparation, en précisant notamment :

A/ Votre/vos couple PAT / acquéreur :

(et les protocoles réellement opérationnels pour chacun d’eux : CB2A 1.5 ou 1.6)

B / Votre capacité à traiter avec chacun d’eux ces cas d’usages identifiés comme potentiellement problématiques (à compléter éventuellement) :

  • Gestion des soft decline avec retry :
  • Exemption faible montant :
  • Exemption analyse de risque :
  • Exemption paiement récurrent :
  • MIT avec mandat conforme DSP2 :
  • Paiements fractionnés (envois différés, paiements en plusieurs fois…) :
  • Paiements partagés sur plusieurs commerçants :
  • Authentification en m-commerce
  • Autres cas …

(Répondre : oui / non / non concerné + commentaire si besoin)

C/ Quelques autres données clés pour comprendre les problèmes rencontrés et les acteurs concernés :

  • Proportion de vos flux 3DS v1 / 3DS v2
  • Tx succès authentification 3DSV1
  • Tx succès authentification 3DSV2

Toutes autres précisions sur ces sujets peuvent bien évidement être ajoutées. Si vous le souhaitez, nous pouvons convenir d’un RDV téléphonique pour préciser cela ensemble.

Point d’attention !

Nous vous invitons à porter une attention particulière à la qualification des transactions. Il apparaît effectivement, notamment dans le cadre de mise en place des fonctionnalités One-click que de nombreuses transactions reçues par les émetteurs sont mal qualifiées, engendrant des perturbations et éventuellement une dégradation des taux de succès de vos transactions. La qualification en CIT (Customer Initiated Transactions) ou en MIT (Merchant Initiated Transactions) doit en particulier distinguée. Nous reproduisons ici les principaux cas d’usages de chacune de ces cas de figure :

Prochains points d’information

Nous vous rappelons pour mémoire les dates de nos prochaines réunions mensuelles Fevad / Mercatel :

  • mercredi 24 mars matin
  • jeudi 22 avril matin
  • jeudi 27 mai matin
  • mardi 29 juin matin

Des invitations vous seront transmises au rythme des échéances.

Contact Fevad : bpineau@fevad.com