DSP2 : seuil critique le 15 avril pour les transactions supérieures à 100 euros !

2958
Imprimer

La prochaine étape de la migration DSP2 sera critique dans la mesure où elle touchera les transactions supérieures à 100 euros et concernera donc une part importante du e-commerce (voir tableau).

Nous poursuivons avec la Banque de France (voir la trajectoire ici ) et tous les acteurs de la chaine de paiement le pilotage de cette migration.

Trois messages clés à faire passer pour les commerçants !

1/ Raccordement et tests en avance de phase (3DS v2, exemptions)

Il s’agit de ne pas attendre le moment où une grande proportion des transactions sera concernée par les nouveaux seuils (100 puis 30 euros) pour vous raccorder aux nouvelles infrastructures 3DS V2 et tester ces infrastructures. Ces infrastructures sont, dans la plupart des cas, capables dès aujourd’hui de gérer les demandes d’exemptions (TRA et petits montants) et nous invitons les e-commerçants à envoyer des flux correctement qualifiés dans ces nouveaux dispositifs.

2/ Pratiques vertueuses en matière de qualification des transactions

C’est le second point d’attention ! il s’agit de vérifier avec vos prestataires que vos transactions sont correctement qualifiées. Les transactions MOTO (Mail Order/ Téléphone Order) et les MIT (Merchant Initiated Transactions) ne sont pas traitées comme les CIT (Consumer Initiated transactions) et les émetteurs auront des comportements d’autant plus performants que ces qualifications seront correctement opérées. Des guides pratiques très détaillés sont édités par les schemes pour vous aider dans ces évolutions (voir notamment le guide CB).

3/ Retours d’expérience (y compris positifs !) & remontée rapide des incidents

N’hésitez pas à nous faire remonter rapidement les points de blocages, les disfonctionnements, les incidents techniques que vous rencontrez. Y compris les points positifs ! De grands marchands ont d’ores et déjà basculé l’intégralité de leurs flux en 3DSV2 et obtiennent des résultats très satisfaisants en terme d’acceptation, de frictionless et de parcours clients. Plusieurs GT de la banque de France suivent très finement la montée en charge de la migration et la Fevad y participe activement aux côtés de marchands experts sur ces sujets : nous résoudrons d’autant plus efficacement et plus rapidement les points de blocages que nous en seront informés rapidement !

Une note synthétique a été rédigée pour rappeler et préciser les conditions de mise en œuvre de l’authentification forte du porteur pour les transactions par carte du commerce en ligne. Les principaux cas d’usage y sont rappelés ainsi qu’un point d’attention sur la bonne qualification des transactions pour chacun d’eux.

Télécharger la note OSMP sur les cas d’usage

Nous vous rappelons enfin les prochaines échéances :

  • 15 avril 2021 : SD sur les transactions > 100 euros)
  • 15 mai 2021 : SD sur toutes les transactions

Il est demandé aux émetteurs que ces seuils soient appliqués de façon progressive.

Cela doit permettre aux établissements émetteurs – dans le cadre de solutions collectives convenues avec les schémas de paiement par carte, les acquéreurs, les prestataires d’acceptation et les marchands – d’exonérer de façon provisoire certains secteurs, marchands ou cas d’usage pour lesquels une incapacité de traitement en mode cible aurait été identifiée (par exemple les difficultés de chaînage de transactions pour les paniers multi-vendeurs etc.).

Toute exonération au-delà de ce délai de 4 semaines devra être limitée au strict minimum, encadrée dans le temps et dûment justifiée par les émetteurs auprès de l’Observatoire par un calendrier de remédiation pour mise en oeuvre de la solution cible.

Pour assurer le plein effet attendu de ces nouveaux abaissements et éviter les incidents, il convient de renforcer le pilotage technique du plan de migration. Il s’agit notamment pour les marchands de vérifier :

  • Le bon état de préparation des solutions techniques mises en œuvre par vos équipes et vos prestataire techniques (PAT) notamment vis-à-vis des dernières versions du protocole 3D-Secure ;
  • La disponibilité et la fiabilité des principales fonctionnalités d’exemptions offertes sur ces tranches de transactions et principalement
    l’exemption « petits montants » pour les transactions inférieures à 30 euros ;
    l’exemption fondée sur l’analyse des risques liés à l’opération pour les transactions comprises entre 0 et 500 euros.

Pour assurer une mobilisation suffisante, l’Observatoire appelle une coordination et une transparence encore plus forte entre l’ensemble des acteurs de la chaîne des paiements.

La Fevad en collaboration avec Mercatel organisera plusieurs points d’information dans les mois à venir. 

  • jeudi 22 avril matin
  • jeudi 27 mai matin
  • mardi 29 juin matin

N’hésitez pas à venir y partager vos questions et difficultés avec nous (Contact Fevad : bpineau@fevad.com)