Hands holding credit card and using laptop. Online shopping
Imprimer

A l’occasion d’une réunion du GT Migration de l’OSMP le 26 mars dernier, l’ensemble de la communauté a fait état de l’impossibilité de respecter, dans le contexte actuel, les actions nécessaires pour se conformer au plan prévu relatif à la mise en oeuvre de la DSP2 (voir notre dossier ici ).

En conséquence de quoi, la Banque de France devrait prochainement, en accord avec l’EBA, prendre une position faisant état du glissement des différentes échéances prévues par le plan de migration tant que l’état de confinement est maintenu.

Cela vaut pour l’ensemble des migrations (infrastructures et diffusion de nouveau moyens d’authentification auprès des porteurs de carte).

Plus précisément, le « soft decline » qui devait démarrer de façon « neutre » (en portant sur les seules transactions « naturellement déjà refusées en raison de l’analyse de risque) au 1er avril serait également différé : il pourrait cependant faire l’objet de tests limités avec certains émetteurs qui sont prêts pour cela. Les raccordements des e-commerçants aux infrastructures 3DS V2 ne sont plus exigées dans les délais prévus pour ne pas déstabiliser le e-commerce qui reste un canal d’approvisionnement critique compte tenu de la période.

La durée du report est bien sûr fonction du temps de confinement.

Attention ! Ceci ne doit pas empêcher aux différents acteurs de profiter de ce temps pour approfondir les tests en cours, identifier les problèmes techniques en fonction bien sûr de leurs capacités et de celles des PAT, des acquéreurs et des émetteurs.