L’Entretien du Mois – Caitlin Crawford

8430

Originaire des Etats-Unis, Caitlin Crawford a accumulé plus de 9 années d’expérience en vente, développement commercial et e-commerce. Après 5 années chez le site de comparaison des billets d’avion Kayak, Caitlin a rejoint, il y a plus d’un an, la startup Fashwell en tant que responsable du développement commercial. Elle s’occupe notamment de l’expansion internationale de la startup, de l’acquisition de nouveaux clients, et de la monétisation des produits e-commerce. Spécialisée dans l’implémentation de stratégies digitales et l’optimisation de l’expérience utilisateur, elle partage dans cette interview les tendances qu’elle a observé lors du Mobile World Congress 2017.

Pouvez-vous nous en dire plus sur Fashwell ?

Fashwell a été lancée par 3 étudiants de l’EPF de Zurich pendant qu’ils travaillaient sur la rédaction de leur thèse. Ils ont tous les trois suivi un parcours d’ingénieur, et possèdent donc des compétences techniques. Mathias Dantone, le CEO s’occupe à la fois de la stratégie de l’entreprise et des aspects techniques. Les deux CTO se partagent l’expertise technique ; Lukas Bossard est en charge du back-end, Michael Emmersberger intervient au niveau de la conception du produit, en front end.
Le potentiel de notre technologie va bien au-delà du chatbot lambda d’un détaillant. Elle est capable de transformer des plateformes comme Instagram et Snapchat en plateformes e-commerce, et ce simplement grâce à la reconnaissance visuelle, et une fonctionnalité de messages en ligne. Nous allons au-delà de l’application destinées aux utilisateurs puisque maintenant, notre objectif est de convaincre des entreprises d’utiliser notre technologie, que nous illustrons grâce à l’application.

Quels étaient les enjeux pour Fashwell d’assister au Mobile World Congress à Barcelone ?

C’était la première fois que nous avons participé à cet évènement d’envergure mondiale. Nous faisions partie de la délégation Suisse, avec d’autres startups et grosses entreprises.
C’était vraiment important pour nous d’y assister car le Mobile World Congress regroupe les acteurs mondiaux de la Tech. Un logiciel de reconnaissance d’image comme le nôtre a un énorme potentiel dans ce secteur, les entreprises présentes sont porteuses de nombreuses opportunités pour Fashwell.

En effet, nous travaillons avec deux types d’entreprises : les entreprises de commerce en ligne, pour les convaincre de rejoindre notre plateforme, et les entreprises plus techniques afin d’optimiser leurs processus. Par exemple nous aidons des entreprises qui développent des chatbots, en leur permettant d’intégrer notre technologie (l’analyse d’image pour extraire des informations) afin que leurs chatbots proposent une assistance de qualité lorsqu’un consommateur cherche un produit sur leurs sites. Pour l’instant, la majorité des services proposés par les chatbots des grandes marques se limitent à poser des questions auxquelles l’utilisateur répond par oui ou non. Avec notre technologie, l’idée est de permettre à l’utilisateur d’envoyer une photo de ce qui lui plait pour que le chatbot lui propose des produits similaires. L’expérience utilisateur est alors bien meilleure.

Quelles sont les tendances majeures que vous avez observé et qui sont susceptibles d’affecter l’e-commerce selon-vous ?

Parmi les tendances que nous avons observé à Barcelone, plusieurs vont impacter l’e-commerce. Tout d’abord, il y avait beaucoup d’entreprises de chatbots. Cette technologie a le potentiel d’impacter l’e-commerce puisqu’elle génère des interactions avec le consommateurs permettant de collecter toujours plus d’informations sur ses goûts et préférences.
Également, ce qui a retenu mon attention c’était l’essor de solutions qui prennent en compte tout le parcours de l’utilisateur sur le mobile pour optimiser son confort et saisir de nouvelles opportunités. Cette tendance émerge du fait que nous passons tous énormément de temps sur nos portables, sur les réseaux sociaux, à envoyer des messages sur Messenger et autre. Ce fait sociétal présente de nombreuses opportunités pour l’e-commerce mais n’a pas encore été pleinement exploité et nombreuses sont les entreprises à s’y attaquer !
Enfin, ce n’est pas nouveau mais la personnalisation continue de gagner du terrain pour l’industrie e-commerce. D’un côté les entreprises collectent toujours plus de données sur leurs utilisateurs grâce à la multiplication des points de contacts avec ces derniers. De l’autre, l’essor de technologies comme les chatbots invitent directement le consommateur à échanger avec l’entreprise. Celui-ci partage alors de nombreuses informations sur ses goûts, ses préférences, ses besoins … Les marques construisent leur site internet, page Facebook et Instagram avec pour objectif d’améliorer le parcours du consommateur, et de rendre leur expérience la plus personnalisée possible. Pour s’assurer que le contenu qu’elles publient est lié à ce que les utilisateurs veulent voir, elles utilisent l’intelligence artificielle et le machine learning. Elle analysent par exemple les données collectées à partir de la publication d’une image et ce, à une vitesse qui n’a jamais été égalée auparavant.

Quelles sont les retombées de ce congrès pour Fashwell ? Avez-vous rencontré d’autres startups capables de disrupter l’industrie du e-commerce ?

Cette édition du Mobile World Congress nous a permis de rencontrer des clients potentiels et des startups inspirantes.
Algolia, une entreprise qui a mis au point un moteur de recherches permettant à chacun de trouver simplement et rapidement ce qu’il recherche m’a beaucoup plu.
Evidemment, deux entreprises de Chatbot, Reply.ai & Hutoma ont retenu mon attention. Si cette technologie est très à la mode, rares sont les entreprises qui proposent vraiment des solutions innovantes et adaptées à l’e-commerce. Pourtant, ces deux startups étaient disruptives car elles ont développé des bots qui ne se contentent plus de questions fermées, mais intègrent une dimension humaine et proposent une réelle expérience d’assistant personnel.
Le Mobile World Congress nous a donc permis d’entrer en contact avec beaucoup de clients potentiels, principalement des entreprises techniques. Pour toucher les e-commerçants, nous nous sommes ensuite rendus à un Congrès à Las Vegas où nous avons rencontré plein d’entreprises intéressées. Je suis très optimiste !

PARTAGER