Enquête sur le moral des e-commerçants français – Edition 2017

Le 23 mars 2017

7072

Un vent d’optimisme souffle chez les e-commerçants français

A l’occasion du salon E-Commerce One to One, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) publie les résultats de son étude annuelle sur le moral des e-commerçants. Cette étude, réalisée en partenariat avec le magazine LSA s’appuie sur une enquête menée auprès des dirigeants des principaux sites de e-commerce français, pour la 6ème année consécutive.

Des e-commerçants très confiants dans l’avenir

Malgré un contexte économique difficile, les dirigeants de sites e-commerce restent très majoritairement confiants dans l’avenir : 96% d’entre eux se déclarent très optimistes ou optimistes pour l’avenir de leur entreprise (85% en 2016) : un taux record !

Cette confiance se traduit par des perspectives de croissance au plus fort : 85% des e-commerçants s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires en 2017. 69% d’entre eux anticipent une augmentation de leur performance financière.

Des intentions de recrutement élevées en 2017

Cet optimisme devrait entrainer la création de nouveaux emplois en 2017. En effet, les intentions de recrutement chez les dirigeants e-commerce restent très élevées puisque près de la moitié des entreprises (48%) envisagent de recruter en 2017. En 2016, 54% des entreprises ont augmenté leurs effectifs ce qui signifie que les intentions qu’elles avaient exprimées (52% en 2016) se sont concrétisées.

Priorité au marketing et à la publicité pour les investissements

Sur le podium des investissements prioritaires se trouvent sur la 1ère marche le marketing et la publicité (70%) suivis par l’informatique (63%) et la relation client (59%). La logistique progresse de 5 points par rapport à l’an dernier (44%) tandis que l’innovation, la recherche et développement baissent à 27% contre 47% en 2016.

En matière de marketing et communication, c’est le référencement naturel qui arrive en tête (74%). Suivent le référencement payant (61%) et le brand content (57%) qui devancent cette année l’e-mailing (54%).

Côté canaux, si le m-commerce (51%) et les réseaux sociaux (42%) s’imposent comme des priorités pour tous les acteurs, qu’ils soient retailers ou pure-players, l’amélioration du site web demeure cependant un objectif prioritaire pour pratiquement tous les e-commerçants (83%).

La livraison express et les abonnements « livraisons illimitées » de plus en plus tendance

L’investissement dans la logistique devrait se poursuivre en 2017. Parallèlement à la livraison à domicile (95%), la livraison en point relais est proposée par deux tiers des répondants. La livraison express progresse de manière significative (66%) alors que la livraison gratuite est stable. Autre tendance marquée, les abonnements « livraisons illimitées » sont de plus en plus fréquemment proposés. Ils n’étaient que 10% à le proposer en 2016 et sont 13% aujourd’hui. Mais surtout l’enquête révèle que 40% des répondants ont en projet pour 2017 de proposer un abonnement type « Premium ».

L’international, un levier de croissance toujours important  

La présence des e-commerçants français à l’international progresse. 68% des e-commerçants vendent désormais à l’étranger (vs 60% en 2016) et 60% des sites sont présents dans plus de cinq pays (55% en 2016). Si la Belgique et l’Espagne restent les destinations privilégiées, l’Allemagne passe cette année en 3ème position devant l’Italie. Parmi les principales difficultés rencontrées par les sites dans leur développement à l’international, les différences de législation arrivent largement en tête.

Les ventes à l’international permettent à 43% des sites de constater une forte augmentation de la part de leur chiffre d’affaires à l’étranger sur les deux dernières années. Parmi les plus petits sites, 29% réalisent plus de 20% de leur chiffre d’affaires à l’étranger.

Les perspectives d’évolution sont au beau fixe puisque 87% des sites s’attendent à une augmentation de leurs ventes à l’international dans les deux ans et même 55% à une forte augmentation.

La stabilité réglementaire en tête des attentes des e-commerçants vis-à-vis du prochain Président de la République

En cette année d’élection présidentielle, les e-commerçants interrogés étaient invités à se prononcer sur l’impact de certaines initiatives et sur leurs attentes vis-à-vis du prochain Président.

Parmi les initiatives qui pourraient avoir un impact positif sur le développement de l’activité et de l’emploi dans le e-commerce, c’est l’ouverture d’un guichet unique pour la TVA en Europe qui arrive en tête (41%). L’arrivée de la concurrence asiatique est redoutée par près de la moitié des e-commerçants français. A l’inverse, la généralisation de l’ouverture des magasins le dimanche est loin d’inquiéter les sites de e-commerce.

Pour le prochain quinquennat, les e-commerçants français attendent du Président et de son gouvernement plus de stabilité réglementaire et législative (53%). Une revendication aussi forte que l’allègement de la fiscalité et des charges sociales (53%) et plus de flexibilité du droit du travail (53%). Suivent ensuite le souhait de plus de mesures incitatives en matière d’investissements et d’innovations dans le numérique (50%) et davantage de concertation avec les acteurs économiques concernant la politique en matière de numérique et de e-commerce (50%).

 

Méthodologie

Enquête réalisée par la Fevad, en partenariat avec LSA, du 23 février au 10 mars 2017 auprès d’un panel de 95 dirigeants de sites e-commerce (PDG/DG/Directeurs e-commerce) dont la répartition est la suivante : Moins de 1 million d’euros : 9% ; 1 à 10 millions d’euros : 24% ; 10 à 100 millions d’euros : 37% ; 100 à 500 millions d’euros : 15% ; Plus de 500 millions d’euros : 15%. 

A propos de la Fevad :

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. Elle fédère aujourd’hui 600 entreprises et plus de 800 sites internet La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique du commerce électronique en France. Pour en savoir plus : www.fevad.com / suivez-nous sur twitter : @FevadActu

Contact Presse: FEVAD – Nathalie Laîné – Responsable Communication – 01 42 56 38 86 – nlaine@fevad.com

PARTAGER